Alerte Infos

Madagascar : deux journalistes d’opposition condamnés à trois ans de prison

Mardi 8 Janvier 2013

Photo : EPA
Photo : EPA
Trois personnes dont deux journalistes d’opposition ont été condamnés à trois ans de prison ferme et la diffusion de leur radio suspendue, pour avoir manifesté sans autorisation, à la suite d’un grand rassemblement contre le pouvoir qui avait viré à l’émeute en mai... (source : clicanoo.re)

... a-t-on appris auprès de leur avocat vendredi.

"Mes clients ont été condamnés par défaut à trois ans d’emprisonnement ferme pour outrage envers les institutions et les forces publiques, manifestation sans autorisation, destruction de biens, et le jugement a ordonné la confiscation du matériel de la radio", a déclaré l’avocat des journalistes Lalatiana Rakotondrazafy, Fidèle Razara Pierre et de leur technicien Raharifidy Rado, Me Andry Fiankinana, qui compte faire appel.

"Il vous est ordonné de suspendre provisoirement l’exploitation de (la radio) jusqu’à la décision de justice" définitive, a indiqué le ministre de la Communication Harry Laurent Rahajason, dans une lettre adressée vendredi aux deux journalistes après cette condamnation.

Les deux journalistes de Free FM, virulents envers le pouvoir actuel, ont déjà eu maille à partir avec les autorités malgaches.

Interpellée durant vingt-quatre heures en mai après avoir accusé un homme d’affaires influent d’être impliqué dans un trafic illégal de bois de rose, la directrice de Free FM, Lalatiana Rakotondrazafy, a été contrainte de cesser d’émettre en juillet, après une mutinerie ayant fait 3 morts à Madagascar.

Les autorités lui reprochaient d’avoir diffusé un message des mutins annonçant un coup d’Etat.

Recherchée par la police, Mme Rakotondrazafy et deux de ses collaborateurs avaient secrètement trouvé refuge à l’ambassade d’Afrique du Sud à Antananarivo pendant deux mois.

Après un accord diplomatique entre les autorités malgaches, sud-africaines et les partenaires internationaux de l’ONU, les journalistes ont pu sortir libres de l’ambassade et reprendre leurs activités, pensant que les poursuites à leur encontre seraient abandonnées.

Madagascar traverse une grave crise politique depuis fin 2008 et le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina, alors maire de la capitale Antananarivo. Devenu président d’une autorité de transition non-élu, M. Rajoelina est de plus en plus impopulaire et critiqué dans les médias.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar