Alerte Infos

Madagascar : forte croissance démographique liée à la pauvreté !

Mercredi 23 Mars 2016

L’explosion démographique à Madagascar inquiète fortement les autorités compétentes. La pauvreté serait une des causes majeures de cette hausse incroyable du taux de natalité dans le pays.

Une explosion démographique impressionnante

Les résultats d’une enquête nationale de suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ENSOMD) ont démontré que les adolescents malgaches de 15 à 19 ans atteignaient un taux de fécondité de 163 % 0 (pour mille). "C’est l’un des taux de fécondité des adolescents les plus élevés, comparés aux autres pays. Puis, faut-il rappeler que 20,4 % des ados sont entrés dans la fécondité avant l’âge de 15 ans ?", a confié Jean Christian Razafiarison, expert en Population et Développement. Actuellement donc, Madagascar fait face à une importante croissance démographique.

La pauvreté est la cause de la forte démographie à Madagascar

Toujours d’après les analyses faites par Jean Christian Razafiarison, la principale cause de cette explosion démographique est la pauvreté en territoire malgache. "Pas besoin de faire une analyse approfondie pour constater que ce sont les sans-abris qui mettent au monde le plus d’enfants. En outre, il y a également la recrudescence des films érotiques et pornographiques qui influencent les jeunes à devenir sexuellement actifs. Surtout qu’ils manquent de connaissance en matière de reproduction, de contraception, et d’éducation sexuelle", a expliqué l’expert sur Midi Madagascar.

Ignorance sur les méthodes contraceptives

Ce manque de connaissance sur les méthodes de contraception est d’ailleurs visible sachant que seuls 33 % de la population, entre 15 à 49 ans, en utilisent. L’ignorance purement et simplement est la cause principale de la non-utilisation de ces moyens contraceptifs. La région Analamanga concentrerait le taux le plus élevé de jeunes utilisant des moyens de contraception, soit 55 % tandis que du côté d’Androy, seuls 5 % utilisent ces moyens de préventions. Ces chiffres ne sont pas encore exhaustifs sachant que ce dernier recensement date de 2003.

Des rapports sexuels très précoces

Par ailleurs, la jeunesse à Madagascar est très précoce quand il s’agit de relations sexuelles. L’âge médian du premier rapport est de 17 ans, d’après M. Razafiarison. "Ceux qui sont parvenus à atteindre le niveau secondaire ont en moyenne 18 ans lors de leur premier rapport sexuel. Mais ceux qui sont sans éducation ont généralement leur premier rapport sexuel à 16 ans", détaille-t-il. Cette précocité influe sur la croissance démographique, mais également sur la vie active de la population malgache. "Ces dix dernières années, il y a eu une hausse de 2,8 % par an des jeunes de moins de 18 ans. Et à l’heure actuelle, la population active est moins nombreuse que la population inactive", révèle notre expert démographe.

Source : Linfo.re

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar