Alerte Infos

Madagascar importera moins de riz en 2015

Vendredi 17 Avril 2015

Malgré les inondations de l'hiver dernier, et les ravages provoqués par les tempêtes du début de l'année, Madagascar importera cette année moins de riz que ces 2 dernières années, mais plus qu'elle ne l'avait espéré.

Il n'y a pas un repas sans riz à Madagascar, c'est l'aliment de base, l'incontournable... Mais la grande ile ne produit pas assez pour nourrir toutes les bouches. Du coup, Madagascar importe, pour tenter d'assurer à ses habitants au moins un repas pas jour. Les importations comblent le manque, certaines années plus que d'autres, et ces dernières années ont été difficiles.

La récolte de 2013 avait été particulièrement mauvaise, il avait fallu importer 430 000 tonnes de riz, 2 fois plus qu'en 2012. la courbe s'inverse depuis, la production de riz s'améliore, selon la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l'agriculture, Antananarivo ne devrait importer que 235 000 tonnes. C’est mieux, mais moins bien qu'espéré. Le riz planté à l'automne promettait une belle récolte, mais il y a eu Chedza et Fundi. Deux tempêtes tropicales précédées de pluies torrentielles, notamment dans les régions rizicoles, sur les hauts plateaux. Alors bien sûr le riz aime bien avoir les pieds dans l'eau, mais point trop n'en faut. 25% des rizières auraient été endommagées. À quoi ressemblera la récolte cette année ? On ne le saura que dans quelques semaines.

Dans le sud du pays, c'est l'inverse, la sécheresse qui sévit depuis décembre a tout emporté, les plantations ont des allures de désert, les habitants ont faim. Alors l'état comble le manque et importe du riz. C’est là le paradoxe. Le prix du riz sur les marchés internationaux est très bas et même avec un dollar fort, au final, cela revient toujours moins cher d'importer que de produire, d'importer même plus que nécessaire. Cela permet aux autorités de garantir une stabilité des prix, d'éviter que le riz devienne inabordable, stabilité qui pèse sur le prix du riz local et se fait donc au détriment des producteurs de riz malgaches, mais à l'avantage des négociants en riz du pays qui n'ont aucun intérêt à ce que la grande île produise à nouveau assez pour se nourrir.

Source: rfi.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar