Alerte Infos

Madagascar : l'objectif de 30% pour l'attribution des postes de responsabilités aux femmes en 2012 est encore loin

Mercredi 2 Mai 2012

Marie Zenaïde Ramampy
Marie Zenaïde Ramampy
Antananarivo (Xinhua) - L'objectif de 30% pour attribution des postes de responsabilités aux femmes en 2012 suivant le protocole de la Communauté de développement de l' Afrique Australe (SADC), est encore loin selon les chiffres publiés par le PNUD-Madagascar suite à la tenue de l'atelier Genre et élections à Antananarivo, la capitale malgache.
(source : afriquinfos.com)

http://www.afriquinfos.com/articles/2012/5/1/madagascar-lobjectif-pour-lattribution-postes-responsabilites-femmes-2012-encore-loin-201662.asp http://www.afriquinfos.com/articles/2012/5/1/madagascar-lobjectif-pour-lattribution-postes-responsabilites-femmes-2012-encore-loin-201662.asp


Dans le cadre de ce protocole Genre et Développement, adopté en décembre 2007 et signé par Madagascar en 2008, il est prévu que 30% des postes de responsabilité soient confiés à des femmes d'ici la fin de l'année 2012, puis 50% à l'horizon de 2015.
D'après le PNUD, les femmes représentent les 26,47% au gouvernement malgache, 18% au Conseil supérieur de la Transition (chambre haute du parlement), 12% au Congrès de la Transition (chambre basse), et 26,31% à la Commission Nationale Électorale Indépendante de la transition (CENIT) malgache.

Elles détiennent pourtant les 47,70% des postes au niveau de la magistrature et 52,80% des juges et à la Haute Cour sont des femmes, selon encore le PNUD.

« Les inégalités persistent toujours et les raisons du blocage de ces femmes sont surtout d'ordre professionnel, familial et social », a indiqué la présidente régionale de la Plate-forme des femmes en politique de l'océan Indien (FPOI), Nassimah Dindar.

Pourtant, « beaucoup de femmes ont les compétences et les qualités requises pour occuper des postes à responsabilité mais ce sont surtout les décideurs ou les chefs d'entreprises qui ne confient pas ces postes aux femmes, de peur d'être déçus, a indiqué la présidente de la section malgache du Réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, Marie Zenaïde Ramampy.

En politique, « les hommes prétendent que ce domaine appartiennent à leurs espèces et craignent de céder la place et le pouvoir aux femmes. On n'enregistre que trois ou quatre partis politiques créés et dirigés par les femmes sur les centaines à Madagascar », a indiqué une leader politique malgache.
Pour atteindre cet objectif, une association apolitique et laïque dénommée « SiMiralenta » (Centred'observation et de promotion du Genre), a été ainsi constituée par des femmes pour offrir à tous les acteurs les moyens et appuis pertinents, en vue de l'instauration de l'égalité des chances entre les sexes. Notons que Madagascar compte près de 21 millions d'habitants et 11 millions d'entre eux sont des femmes.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar