Alerte Infos

Madagascar : la femme recherchée dans l’affaire de kidnapping de Toamasina arrêtée

Jeudi 25 Février 2016

Elle était la femme la plus recherchée de Madagascar. Les policiers l’ont arrêtée à Antananarivo alors qu’elle s’apprêtait à partir au Kenya.

La femme recherchée dans le cadre de l’affaire de kidnapping qui a mis tout Madagascar en émoi s’appelle Stéphanie Roger Lala. Elle a été arrêtée à Antananarivo en pleins préparatifs d’un départ pour Nairobi, au Kenya, selon le journal Midi Madagasikara. Cette femme est une évadée de prison, multirécidiviste et accusée de faire partie des cerveaux du double kidnapping d’Arnaud Ramialison et d’Annie Rajerison ainsi que d’avoir perpétré le meurtre de cette dernière.

Originaire de Toamasina, Stéphanie Roger Lala faisait l’objet d’un avis de recherche de la brigade criminelle depuis le 26 janvier dernier. Après avoir retrouvé sa trace à Antananarivo, les policiers l’ont prise en filature pendant trois jours. Tôt hier matin, les policiers de l’Unité spéciale d’intervention (USI) ont quadrillé le quartier de Manjakaray, dans l’est de la capitale malgache pour procéder à son arrestation. Elle avait sur elle un sac contenant une perruque.

Stéphanie Roger Lala est actuellement interrogée par la brigade criminelle. Son arrestation redonne de l’espoir à la famille des deux adolescents enlevés : "Il appartient maintenant à la police judiciaire de découvrir les énigmes et de mettre enfin la main sur les commanditaires. Je pense qu’ils ont maintenant entre les mains toutes les pièces nécessaires pour résoudre l’affaire. Il est tout à fait logique de connaître les têtes pensantes après l’arrestation de la principale prestataire de service", a déclaré Bezandry Annie, la mère d’Arnaud Ramialison et tante d’Annie Rajerison.

À Toamasina, Stéphanie Roger Lala a la réputation d’être une personne influente au niveau des autorités locales. Elle fréquente la haute sphère de la ville et a mobilisé des grands moyens pour ses activités criminelles. La brigade criminelle a fait savoir durant sa conférence de presse en janvier dernier que Stéphanie a un lourd passé judiciaire. Alors qu’elle devait purger sa peine pour une affaire similaire, elle a pu encore organiser le kidnapping des deux adolescents.

La Cour suprême de Madagascar, qui a été saisie par la présidence de la République, reste muette pour l’instant, mais selon la rumeur, l’arrestation du juge Jacquis Rabehaja serait probablement liée à celle de Stéphanie Roger Lala dont les aveux sont très attendus par la population malgache qui montre de très forts signes d’impatience à propos de cette affaire de kidnapping.

Source : Linfo.re

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar