Alerte Infos

Madagascar : la radio d'opposition Free FM a cessé d'émettre

Mercredi 25 Juillet 2012

Madagascar : la radio d'opposition Free FM a cessé d'émettre
AFP - La radio d'opposition malgache a cessé d'émettre dimanche après avoir été intimidée par les forces de l'ordre, suite à la diffusion d'un message d'un sous-officier annonçant un coup d'Etat, a indiqué sa directrice Lalatiana Rakotondrazafy mardi. (source : france24.com/fr)

Des militaires sont venus dimanche en fin de matinée dans les studios de la radio et "ont juste coupé l'électricité". Des soldats étant réapparu dans la rue vingt minutes après la reprise des émissions vers 19H00, l'équipe a décidé de cesser d'émettre, a-t-elle raconté à l'AFP.

"On va pas prendre la décision de recommencer à émettre jusqu'à ce que je sois sûre qu'il n'y aura pas d'intimidations", a-t-elle déclaré.

L'équipe de Free FM a emmené tout son matériel, mais des soldats ont ensuite saisi ce qui restait dans le studio, c'est-à-dire un écran d'ordinateur et un stabilisateur, a ajouté Mme Rakotondrazafy.

Free FM est la principale radio d'opposition malgache. Elle critique régulièrement le gouvernement de transition et dénonce certains agissements et pratiques illégales qu'elle impute aux autorités.

La radio est dirigée par Lalatiana Rakotondrazafy, qui a été proche de président de la Transition malgache Andry Rajoelina mais lui reproche aujourd'hui de reproduire les mêmes erreurs que son prédécesseur, Marc Ravalomanana, renversé début 2009.

Mme Rakotondrazafy a déjà eu maille à partir avec les autorités malgaches. Elle a notamment été interpellée pendant 24 heures avec un collaborateur en mai, et une manifestation de soutien avait ensuite été dispersée par la police.

Le gouvernement de Transition avait reproché à Free FM d'avoir diffusé le message d'un sous-officier annonçant un coup d'Etat dimanche après une mutinerie dans une base militaire --finalement matée par l'armée--, et annoncé "des mesures" contre la radio.

A la question de savoir pourquoi elle avait diffusé le message des mutins, elle a simplement répondu à l'AFP: "Notre reporter était sur place."

Les deux principaux protagonistes de la crise malgache, MM. Rajoelina et Ravalomanana, doivent se rencontrer mercredi sur une île isolée des Seychelles pour tenter de régler leurs différends.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar