Alerte Infos

Madagascar : nombre insuffisant de sages-femmes dans la Grande Ile

Dimanche 6 Mai 2012

Madagascar : nombre insuffisant de sages-femmes dans la Grande Ile
Antanarivo, 5 mai (Xinhua) - Le nombre de sages-femmes en fonction à Madagascar est encore insuffisant par rapport à la norme internationale fixée par l’OMS, apprend-on d’une responsable au sein de l’Ordre des sages-femmes malgache, Oméga Ranorolala, samedi.
(source : afriscoop.net)

http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?breve10638 http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?breve10638


Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise au moins une sage-femme pour 5000 habitants, Madagascar est encore loin de l’objectif avec près de 2900 accoucheuses réparties dans tout le pays de 21 millions d’habitants.

Madagascar possède 21 écoles de sages-femmes mais le nombre des sages-femmes diplômées nécessaires n’est pas encore atteint, et dans les centres de soins isolés, ce sont toujours des auxiliaires et les aides qui dispensent les principaux soins, a rapporté le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).

Selon Oméga Ranorolala, c’est le ministère de la Santé qui se charge du recrutement de ces sages-femmes. D’après les données du FNUAP, pour Madagascar, le besoin de sage-femme pour l’année 2010 était estimé à 2000, tandis que 1350 postes seulement ont été budgétisés dans le secteur public.
Par ailleurs, ces sages-femmes sont, en grande partie, concentrées dans les zones urbaines et les milieux ruraux se contentent des accoucheuses traditionnelles en cas d’ indisponibilité des ces professionnels de la santé maternelle, apprend-on. Ainsi, 82% de naissances vivantes sont effectuées par des sages-femmes en milieu urbain tandis que 40% seulement en sont assistées en milieu rural.

Notons que cette année, l’Ordre des sages femmes malgache célèbre ses 50 ans d’existence dont la célébration avec la Journée mondiale des sages-femmes du 5 mai a été organisée à Fianarantsoa, au centre-sud de la Grande Ile, sous le thème « le monde a besoin des sages femmes, aujourd’hui plus que jamais ».

La célébration consistait surtout à informer la population sur le métier des sages femmes, et à sensibiliser ces dernières sur l’ importance du métier qui est de réduire le taux de mortalité maternelle à l’accouchement.

A Madagascar, entre huit et neuf femmes par jour meurent pendant l’accouchement selon l’état démographique de santé (EDS), établi par la Direction de la démographie et des statistiques sociales de l’Institut national de la statistique (Instat), en collaboration avec le ministère de la Santé publique malgache. Pour 100.000 naissances, 498 femmes sont mortes en accouchant, tandis que dans les pays développés ce chiffre est de 1/100.000 femmes.

« La médiocrité de l’infrastructure et des équipements, la précarité des systèmes d’aiguillage vers les services appropriés et le manque de personnel qualifié sont, entre autres, les raisons de ce taux élevé », a-t-on indiqué.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar