Alerte Infos

Madagascar/présidentielle : la SADC exhorte les candidats à accepter les résultats du scrutin

Vendredi 25 Octobre 2013

Madagascar/présidentielle : la SADC exhorte les candidats à accepter les résultats du scrutin
La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), dans une déclaration faite par le médiateur de la crise malgache, Joaquim Chissano, au peuple malgache à la veille du jour de l'élection présidentielle, a exhorté les candidats à accepter les résultats du scrutin.

"Nous tenons à exhorter les candidats à l'élection présidentielle, des dirigeants politiques et leurs supporters, d'exercer une contrainte maximale pendant le processus électoral, en particulier lors du scrutin, à respecter le Code électoral et d'autres lois et règlements pertinents, et à accepter les résultats du scrutin", a annoncé Joaquim Chissano, ancien président de Mozambique.

"Nous exhortons également tous les candidats qui, par une raison ou d'autre, ne seraient pas satisfaits des résultats du vote à suivre la voie légale établie et pacifiquement porter leurs plaintes à la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la transition (CENIT) et à la Cour Electorale Spéciale (CES)".
La SADC a ainsi exhorté le peuple malgache à sortir en nombre afin d'exercer leur droit démocratique de voter librement et pacifiquement, pour le leader de leur choix.
"Votre vote est votre grande contribution pour créer les conditions pour un meilleur avenir politique, économique et social de votre pays, et pour déclencher un processus pour l'amélioration de votre condition de vie", a indiqué Joaquim Chissano.

Par ailleurs, le médiateur a encouragé le peuple malgache à continuer avec fermeté et courage dans son quête de la paix, et de refuser d'être manipulé par ceux qui mettent leurs propres intérêts au-dessus de l'intérêt supérieur de la nation, notamment le retour du pays à la normalité constitutionnelle, sortant ainsi Madagascar de la crise et ouvrant le chemin du développement socio-économique durable, le maintien de la paix et de la stabilité.

Notons que la SADC est le premier médiateur dans le cadre du processus de sortie de crise malgache débutée en décembre 2008 suite à une opposition entre le maire de la capitale malgache de l'époque, Andry Rajoelina et le président Marc Ravalomanana.

Après les manifestations populaires menées par Rajoelina, Ravalomanana a démissionné et laissé le pouvoir à un directoire militaire. Ce dernier l'a transféré plus tard à Rajoelina.
La feuille de route concoctée par la SADC et signée par onze entités politiques malgaches le 17 septembre 2011, constitue le principal document cadre de la sortie de crise malgache et elle prévoit la tenue des élections après la mise en place des différentes institutions.

(source Xinhua News Agency)
C. R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar