Infos Diaspora

Madagazelle 2016: Maryse Morin courira en terre malgache

Mardi 24 Mai 2016

L'Hippolytoise Maryse Morin s'envolera vers Madagascar en juillet prochain afin de participer à un voyage d’action humanitaire combiné à six épreuves de course à pied. Elle sera la seule Québécoise à participer à cette première édition en terre malgache.

Ce voyage d’action solidaire et sportif avec pour mission d’apporter des fournitures scolaires aux écoles Malgaches se déroulera du 11 au 22 juillet 2016. Il est organisé par l’association française Bretagne-Outdoor, qui a mis sur pied plusieurs voyages similaires dans les années précédentes au Népal et au Sénégal, un projet connu sous le nom de la Sénégazelle.

Cette année, elles seront 45 participantes au départ de cette nouvelle destination intitulée Madagazelle 2016, un voyage 100 % féminin qui est une expérience d’entrée en contact avec une culture étrangère en plus d'apporter une aide en fournissant du matériel scolaire.

Passionnée de course

Maryse a assumé les coûts de son voyage. «Je dois, en plus des frais de participation à ce projet, assumer mon billet d’avion jusqu’en France puisque le départ se fait de Paris, nous explique-t-elle. Je dois également me procurer les fournitures scolaires de base : règles, crayons, effaces, cahiers, etc., nécessaires à la distribution dans les écoles».

Elle transitera par Paris pour rejoindre les autres participantes et en profitera pour y rester quelques jours pour visiter avant son départ pour Madagascar. Là-bas, elle devra courir soit entre 7 et 9 km par jour et, selon les organisateurs, elle devra être bien préparée, «car certains parcours seront pentus.» Les Gazelles évolueront à travers les plantations de café, de vanille, d’ananas, d’ylang-ylang… Et, sur leurs parcours elles iront à la rencontre des écoliers malgaches afin de leur remettre un trousseau scolaire. Elles visiteront six écoles et apporteront l'équivalent d'une année de fournitures scolaires.

«Le but est de combiner l'action sportive avec l'action de solidarité.»

«La course à pied, c'est le plaisir de ma vie, surtout à l'extérieur, j'adore ça. Alors, aller courir dans la savane à Madagascar, c'est très intéressant. Et comme les voyages humanitaires m'attirent aussi, les deux combinés, j'ai décidé de m'inscrire», nous dit la jeune femme de 25 ans. Maryse ajoute que même si elle a toujours beaucoup couru, elle s'entraîne encore plus fort pour cette course. «C'est un gros défi. Et c'est une course où on va être chronométré, un challenge de plus!» Une bonne condition physique et un entraînement régulier sont d'ailleurs indispensables pour participer à ce voyage. Maryse travaille à Saint-Jérôme et termine son cégep en sciences humaines à distance.

Rappelons que Madagascar est un État constitué par une grande île de l'océan Indien que le canal de Mozambique sépare de l'Afrique (distant de 400 km environ).

Les épreuves se dérouleront dans l’archipel de Nosy Be, au nord de Madagascar et mèneront les participantes sur les îles Nosy Komba, Nosy Iranja et autour du Mont Passo.

La Madagazelle en bref

Concrètement, la Madagazelle associe course à pied et action solidaire auprès des enfants. L'épreuve sportive représente en moyenne une dizaine de kilomètres chaque jour avec une arrivée dans une école. L'action solidaire se concrétise par l'apport du matériel scolaire. Chaque gazelle prépare un petit colis de fournitures. Celles-ci sont remises directement aux élèves qui sont rencontrés.

Source : JournalLeNord.com

Infos Diaspora | Brèves Madagascar