Alerte Infos

Majunga : un havre de paix à Madagascar

Jeudi 26 Février 2015

L’île offre une grande diversité de paysages avec une chaîne montagneuse qui la coupe du nord au sud, un littoral paradisiaque ainsi qu’une faune et une flore uniques au monde.

La ville de Majunga est située sur le canal du Mozambique à l’embouchure du fleuve Betsiboka. C’est à partir de cet ancien port de pêcheurs que se développa le royaume sakalava du Boeny. Cette grande ville de plus de 250 000 habitants, sans doute la plus cosmopolite de Madagascar, est composée de Sakalava, Tsimihety, Merina, Comoriens, Arabes, Indo-Pakistanais, Chinois… Dans le centre-ville, où les colonnes des bâtiments coloniaux voisinent avec les comptoirs arabes, règne la langueur des tropiques. Si l’appel à la prière rappelle l’influence de l’islam, entre midi et 15 heures, c’est toute la ville qui s’endort dans la torpeur de la sieste. La température peut y atteindre 40 °C. L’économie de la ville est fondée sur le commerce maritime et la pêche, mais aussi l’agriculture dans la plaine fertile de la Betsiboka. Si le tourisme est naissant avec les étrangers, il est bien développé avec les Malgaches. La ville avec ses rues à angle droit et ses maisons-forteresses héritées de la présence arabe du XVIIIe siècle, est propice à la flânerie. On y verra les vestiges des comptoirs arabes datant de plusieurs siècles : des portes en bois sculpté, des arabesques et l’ancienne mosquée indienne. Les maisons de style colonial, teintées de différentes variétés d’ocre, exposent leurs balustres, varangues et colonnes. Le port connaît une extrême activité le matin et en fin de journée. Plus loin, en longeant le quai Orsini, après le bâtiment des douanes, le cimetière des bateaux offre une vision impressionnante d’épaves de toutes formes, pirogues, boutres et tôles rouillées. La région également ne manque pas d’attraits : forêts de baobabs, îles éparses, réserves forestières, lacs et grottes entourent les eaux de l’estuaire de la Betisboka et le littoral est superbe du côté d’Antsanitia.

Il faut vingt minutes de pistes depuis l’aéroport pour s’y retrouver dans un petit bungalow entouré de verdure. Le complexe hôtelier Antsanitia, en bord de canal du Mozambique et à l’embouchure d’une rivière, est sur une partie du littoral plus sauvage et préservé que le reste de la côte. L’hôtel surplombe une longue plage de sable blanc et offre un panorama magnifique sur les allers et retours des pêcheurs. Il est alors temps d’embarquer sur une pirogue prise sur le bord de la plage et de se diriger vers le lac Mangatsa. Une balade en pleine campagne et l’occasion de découvrir la faune et la flore locale, de manger quelques mangues bien mûres cueillies directement sur l’arbre et d’écouter les légendes autour de ce lac. Ce sont les vertus de ce fameux lac qui avaient convaincu le roi de s’installer dans la région. Son eau est cristalline, les carpes et les murènes qui l’habitent sont de taille exceptionnelle et ne dédaignent pas les bouts de viande que les locaux leur lancent du bord.

Plus loin, la balade conduit à une ancienne demeure abandonnée avec des crocodiles bien contents de voir un touriste de passage. Il y a aussi un grand baobab, symbole emblématique de la brousse africaine, superbe, altier et délicieusement exotique. Dans les arbres voisins, de petits lémuriens, armoiries du “royaume naturel” malgache, se montrent facétieux, brailleurs et un peu sournois. Il faut dire qu’en pleine période de production de mangue, ces derniers n’ont pas besoin de chercher la nourriture, il leur suffit de tendre le bras. Tout petit comme le microcèbe, ou bien en chair comme l’indri, il est impossible de le manquer… Et puis, avouons-le, c’est aussi un peu la raison d’un tel voyage. Cette vie simple et traditionnelle des Sakalava, l’ethnie dominante de la région, est une belle découverte.

Enfin, Antsanitia propose d’autres activités comme du catamaran sur la rivière Morira, les grottes d’Anjohibe, les rizières de Marovoay, le Parc national d’Ankarafantisko et un curieux cirque naturel, les safaris baleine en saison et de la pêche sportive. Rien que ça.

Source : bienpublic.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar