Alerte Infos

Malnutrition à Madagascar : appel à la levée de sanctions internationales

Lundi 25 Juillet 2011

La population malgache n’a pas accès à une alimentation suffisante, selon Olivier de Schutter...
La population malgache n’a pas accès à une alimentation suffisante, selon Olivier de Schutter...
Olivier de Schutter, expert des Nations Unies en mission spéciale à Madagascar a présenté vendredi un rapport accablant sur la situation de malnutrition des malgaches.

Invité par le pouvoir de transition, Olivier de Schutter, expert de l’ONU sur les droits à l’alimentation, a considéré la situation actuelle à Madagascar comme se dirigeant vers une catastrophe humanitaire. Son bilan présente en effet une paupérisation accélérée de la population malgache depuis le coup d’Etat du 17 mars 2009. Cela se caractérise par une malnutrition grave, en particulier dans le Sud de Madagascar où sévit le "kere" (famine).

La pauvreté touche ainsi 82,2% de la population malgache en milieu rural, a noté Olivier de Schutter, contre plus de 50% des habitants en milieu urbain. Cette dégradation des conditions de vie s’illustre comme une des conséquences les plus graves des sanctions internationales infligées contre les dirigeants de la transition, a relevé l’expert onusien.

Aussi, pour éviter le pire, Olivier de Schutter lance un appel à la communauté internationale, notamment aux gouvernements qui ont choisi les sanctions du pouvoir actuel pour forcer l’issue de la crise, à réviser leur appréciation de la situation. Il est injuste, selon l’expert, que la population civile soit prise en otage par ces décisions politiques.

Quant aux dirigeants de la transition malgache, Olivier de Schutter s’est déclaré conscient des difficultés qu’ils rencontrent. Mais ces difficultés ne doivent pas constituer un prétexte pour ne pas avancer vers une solution acceptée par tous. Il a ainsi préconisé la relance de trois dynamiques en cours avant le coup d’Etat du 17 mars 2009.

Il s’agit notamment de la dynamique de renforcement institutionnel en premier lieu. Deuxièmement, il faut revoir la dynamique des petites agricultures familiales, dans un cadre privilégiant l’agro-écologie. Enfin, Olivier de Schutter recommande la relance de la dynamique relative à la propriété foncière.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar