Alerte Infos

Mamodtaky condamné à 28 ans de réclusion (suite du procès)

Lundi 25 Février 2013

Mamodtaky condamné à 28 ans de réclusion (suite du procès)
Mamod Abasse Mamodtaky a été condamné dans la nuit à une peine de 28 années de réclusion, dont 15 ans de sûreté, par la cour d’assises de Créteil. (source : clicanoo.re)

Les avocats de la défense ont dores et déjà annoncé qu’ils se pourvoiraient en cassation.

Que de monde dans la salle de la cour d’assises de Créteil pour écouter la plaidoirie de Me Eric Dupond-Moretti. Il défend Mamod Abasse Mamodtaky, accusé d’un quintuple meurtre avec préméditation et d’une quintuple tentative d’assassinat à Tananarive en 2001. Toutes les victimes, dont sa femme rescapée, Anita, appartenaient à sa belle famille. "Si vous condamnez cet homme, vous aurez jugé, mais vous n’aurez pas rendu la justice". Dupond-Moretti avoue sa "trouille" devant la "chronique d’une condamnation annoncée"… La veille, l’avocat général a requis la perpétuité. "Qu’il est difficile d’interroger Anita Remtoula, dit Me Dupond-Moretti. L’émotion ne peut être confondue avec la dictature de l’émotion qui ne cherche qu’à étancher la soif de vengeance. Qu’il est difficile d’interroger le trop investi capitaine Gérard Demmer. Il a fait sortir cette affaire, mais à quel prix !" Et il fait cet aveu : "Sans nos conclusions de nullité déposées à Saint-Denis, nous aurions obtenu l’acquittement".

"Il y a la preuve de l’innocence de Mamod dans ce dossier"

Enfin, il en vient aux faits : "A-t-on la preuve de la présence de Mamodtaky à Fenoarivo le 22 avril 2001 ?" Il rappelle qu’Anita a décrit un tireur au teint noir, mais n’a pas identifié Babar Ali et Crozet qu’elle avait déjà vus. Dupond-Moretti ne croit pas à ce coup de téléphone du 26 avril par lequel Mamod revendique la tuerie.

"Le témoignage du skipper qui a exfiltré Mamodtaky et Babar Ali affirme qu’ils étaient en mer"… Il en vient à Crozet qui accuse Mamodtaky. "Crozet demande pardon et il innocente Damdjy, son voisin de cellule… Damdjy n’a pas fait appel parce que Me Collard était trop cher ? Et Mamodtaky aurait proposé 25 000 ? à Crozet qui n’avait encore rien dit ? Crozet n’a jamais rencontré Mamod à Madagascar ! Crozet ment car il y avait avec lui Alex Denise, son ami noir, du Chaudron comme lui, et il ne s’en souvient plus ! Qui est ce Noir qu’ont vu les victimes de Fenoarivo ?" Il indique ensuite qu’à 19 heures, le 22 avril, Crozet et Alex Denise mangeaient ensemble chez un Chinois à Tana. Des passagers d’une voiture ont vu Mamod au volant de sa Twingo le fameux dimanche ? "Il y a tant de contradictions que ce n’est plus une voiture, mais un autobus ! Et ces gens ont acheté la veille un véhicule à la famille Remtoula"…

Le "pompon", c’est le témoin sourd-muet qui a reconnu un homme jamais venu à Madagascar et ne se souvient que d’un "w", donc de la BMW du père de Mamod… L’avocat moque l’instruction française du juge Simon, "un Burgaud-rigide" (allusion au juge Burgaud de l’affaire Outreau) qui a refusé toutes les demandes d’acte de la défense comme aller à Antsirabé vérifier l’alibi de Mamodtaky. Et quand Fazila, la sœur de Mamod, mandate un détective privé parisien pour le faire, son rapport n’est pas joint au dossier. "Au lieu de ça, Demmer lui a fait perdre son habilitation".

Pour enfoncer le clou, Dupond-Moretti sort un listing téléphonique. "J’affirme qu’il y a la preuve de l’innocence de Mamod dans ce dossier". La tuerie a eu lieu vers 18h30. Il énumère un coup de fil à 18h01, de Mamod à sa mère, un autre à 18h24, un appel reçu à 18h39, un autre à 18h41 et enfin un appel à Marianne, sa maîtresse et avocate, à 18h56. "Marianne a appelé chez elle avec le portable de Mamod. Ils étaient ensemble à Antsirabé ! Ce qu’avait dit Marianne avant de se rétracter". Il se tourne vers l’avocat général : "Pourquoi écarter le témoignage du policier qui les y a vus ? Sous prétexte de tardiveté" (ce témoignage date de 2009, ndlr) ? Ce témoin pensait que Mamodtaky n’était soupçonné que d’avoir commandité le meurtre. "C’est au procès de Saint-Denis qu’il apprend que Mamodtaky est soupçonné d’y avoir participé. Voilà pourquoi il écrit à la Réunion à ce moment-là".

Mamod Abasse Mamodtaky prend la parole une dernière fois : "Je suis fatigué, angoissé… Je vais répéter ce que j’ai toujours dit : je suis innocent. Je vous demande de me rendre ma vie et de me laisser voir les miens que je n’ai pas vus depuis longtemps".

À 21 heures, heure de Paris, le jury délibérait toujours.

FXG, à Créteil

Verdict : Mamod Abasse Mamodtaky a été condamné à une peine de 28 années de réclusion, dont 15 ans de sûreté. C’est moins que ce qui avait été requis, à savoir la réclusion criminelle à perpétuité. Les avocats de la défense ont d'ores et déjà annoncé qu’ils se pourvoiraient en cassation.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar