Brèves Madagascar

Mampikony: La population s’était rebellée et a incendié la caserne de la Gendarmerie

Lundi 7 Novembre 2016

Mampikony: La population s’était rebellée et a incendié la caserne de la Gendarmerie
Après le Jirama à Farafangana c’est la caserne de la gendarmerie dans la commune urbaine de Mampikony qui a subi la colère de la population.

Depuis samedi 5 novembre, Mampikony vit un rythme chaotique. Un affrontement meurtrier a commencé entre les habitants et les forces de l’ordre. L’origine de l’affrontement fait suite à l’arrestation d’un Dahalo qui avait tué 3 personnes auparavant. La population voulait la justice populaire par peur que le Dahalo soit libéré en catimini. Mais le chef de la gendarmerie s’y opposait fermement. Les manifestants avaient commencé avec les fameux jets de pierres contre les forces de l’ordre puis s’en suive un face à face. Bilan : la caserne de la gendarmerie, deux voitures de fonctions et un établissement public ont été incendiés par la population. Selon les informations reçues, on déplorerait la mort d’une personne après s’être fait tirer et quelques blessés.

À l’heure actuelle, le calme n’est pas encore revenu dans cette commune. Des taxis-brousse ont été victimes de jets de pierre il y a 4 heures.
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar