Alerte Infos

Manifestation contre un conseiller de Rajoelina à Paris

Mardi 5 Février 2013

Norbert Ratsirahonana discute avec les partisans de Marc Ravalomanana © GTT International
Norbert Ratsirahonana discute avec les partisans de Marc Ravalomanana © GTT International
Lu sur le net : Un conseiller du président de la Haute autorité de transition malgache, Norbert Lala Ratsirahonana a été surpris lors de son passage à Paris par une manifestation dirigée contre lui.

Considéré par le GTT, un mouvement pro-Ravalomanana basé en Europe, comme «celui qui a organisé et conduit le putsch de 2009», Norbert Ratsirahonana était en escale en France avant de se rendre à New-York pour accompagner le Président de la transition qui doit s'entretenir mardi avec Ban Ki Moon, Secrétaire général de l'ONU.

Des activistes du GTT l'attendaient à son hôtel, équipés de banderoles où l'on pouvait lire notamment «Ratsirahonana voyou ! Responsable de la misère du peuple malgache ». Interpelé par les manifestants sur les « blocages » que le gouvernement « putschiste continue d’imposer à la feuille de route » le Conseiller aurait répondu, selon le GTT : « ce n’est pas moi qui empêche le retour de Ravalomanana, c’est la SADEC » et qu'il « reste des conditions à remplir ».

Les manifestants se sont également enquis auprès de Norbert Ratsirahonana du sort des prisonniers politiques encore détenus, ce à quoi il aurait rétorqué qu'il n'y avait pas de prisonniers politiques civils et que les prisonniers militaires ne sont pas concernés par la Feuille de route. Pour le GTT, «la feuille de route implique la libération de tous les prisonniers politiques sans exception » et ajoute qu'« il n’y a pas d’opposition crédible sans une participation de tous » faisant allusion au retour de Marc Ravalomanana, toujours en exil forcé en Afrique du Sud.

Si la Communauté internationale suit l'avis de la SADC qui préconise le retour de l'ancien Président, la France est la seule à tenir une position inverse, ce qui lui attire la colère des partisans de Ravalomanana. «Rajoelina et la France veulent à tout prix empêcher son retour », dénoncent-ils.

Le gouvernement de transition voit dans cette manifestation «une agression verbale» envers un homme « connu par son sens aigu du dialogue ». Norbert Ratsirahonana aurait d'ailleurs «invité ses interlocuteurs» pour entamer un dialogue dans «une ambiance de respect mutuel». Le communiqué du service de communication de la HAT (Haute autorité de transition) envoyé à ce propos dimanche déplore qu'aucune discussion n’ait pu être tenue en raison du ton « agressif » sur lequel ont été lancés des «propos vexatoires et indignes, enrobés d’injures » à l'encontre du Conseiller. La HAT fustige «des actes honteux, méprisables, abjects, infâmes et lâches».

Ancien Président de Madagascar par intérim en 1996 après la destitution d'Albert Zafy dont il fut le Premier ministre, Norbert Lala Ratsirahonana a été nommé conseiller spécial par Andry Rajoelina et membre de la Haute autorité de transition au lendemain du coup de force qui l'a porté au pouvoir.

(source : malango-actualite.fr)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar