Alerte Infos

Marathon de Tananarive : Les Kenyans maîtres en terre malgache

Mercredi 17 Octobre 2012

Marathon de Tananarive : Les Kenyans maîtres en terre malgache
Pour leur première participation à ce marathon, les Kenyans n’ont fait aucun cadeau à leurs hôtes Malgaches. Les deux premiers finalistes de chaque catégorie ont mené la course de bout en bout. (source : clicanoo.re)


Jusqu’alors tenant du titre du marathon de Tananarive, le Malgache Hajanirina Andriamparany a été détrôné dimanche dernier par le Kenyan David Kiprono Langat qui remporte cette épreuve en 2h26’ 15’’. Soit deux secondes de moins que son adversaire. Chez les femmes, c’est également, une Kenyane qui s’impose face à la Malgache Clarisse Rasoarizay pourtant annoncée comme favorite de cette 13ème édition. Retour sur cette compétition riche en rebondissements.

6h30, Place de l’Indépendance à Tana. Dans moins d’une heure, les 231 inscrits (dont 14 femmes) au marathon de Tananarive vont prendre le départ. Pour cette 13ème édition, plus d’une vingtaine d’étrangers ont fait le déplacement au cœur de la capitale malgache pour participer à cette course mythique. Parmi eux, de nombreux européens (Italiens, Belges, Allemands et Français), des Canadiens, des Américains des Sud-Africains mais aussi des Kenyans dont Reuben Kipkoech. Deuxième au dernier marathon, le Kenyan s’était promis de prendre sa revanche cette année. « En 2011, je découvrais pour la première fois ce marathon. Je ne connaissais pas le parcours. Mais cette année, je me suis bien préparé. J’espère remporter le titre », a-t-il confié. Mais avant, il lui faudra, une fois de plus se frotter au tenant du titre, Hajanirina Andriamparany, tout aussi déterminé à garder son classement. Le ton est donné.

6H45 : Les marathoniens sont à présent massés derrière de la ligne de départ. Dans les rangs, on s’assure que les derniers réglages sont faits. Certains sont équipés de lampes frontales histoire de se rassurer. D’autres préfèrent jouer la carte de la sérénité tout en faisant quelques exercices d’étirement le long du trottoir. C’est le cas de Yoland Pausé, dossard n°4258, l’un des deux Réunionnais participants à cette 13ème édition. « Je ne me fais pas d’illusion. La compétition est très serrée cette année. Les Malgaches sont très bons et en plus il y a des Kenyans. Ça va être corsé. Mais ce qui compte c’est de participer et surtout de prendre du plaisir à le faire ».

La pression monte. Plus que quelques secondes avant le top départ. « 3, 2 1, Go ». C’est parti pour 42 kilomètres de course intense.

5 kilomètres d’écart

7h30 : Groupé au départ, le peloton de tête, composé de quatre Malgaches et de deux Kenyans va très rapidement laisser place à un trio. A sa tête, le Kenyan David Kiprono Langat qui participe pour la toute première fois à cette épreuve. Vainqueur du marathon de Toulouse l’an passé, l’athlète n’a aucune difficulté à prendre de l’avance sur ses concurrents. L’écart entre eux se creuse dès les cinq premiers kilomètres qu’il engloutit en moins de 10 minutes. Derrière lui, Hajanirina Andriamparany, tenant du titre et son challenger Reuben Kipkoech, semblent avoir passé un accord : terminer la course mano a mano… Mais rien n’est encore joué. Une heure vient de s’écouler. Les marathoniens doivent à présent, en plus des trente et quelques kilomètres qui leur restent à parcourir, gérer la chaleur qui commence à se faire sentir. Droit devant, on aperçoit les premières maisons d’Ambohitsoa.

Le plus dur commence maintenant

8h40 : Alors qu’on s’attendait à voir Hajanirina et Reuben franchir ensemble la ligne d’arrivée, le Malgache, qui pourtant semblait apprécier la compagnie de son adversaire, a décidé de finir la course seul. Derrière lui, le Kenyan, blessé au genou droit, tente tant bien que mal de garder son rythme. Quelques mètres seulement le séparent des deux autres Malgaches qui le suivent depuis le départ...Tout peut encore basculer pour lui. L’issue finale de cette compétition ne fait plus aucun doute. La bataille pour la première place se jouera entre le Malgache Hajanirina Andriamparany et le Kenyan David Kiprono Langat.

C’était trop facile

9h10 : Sans surprise, c’est le Kenyan David Kiprono Langat qui franchit le premier la ligne d’arrivée en 2h26’15’’. Une victoire sur le fil puisqu’il est suivi dans la foulée par Hajanirina Andriamparany (2h26’’17). Un coup dur pour le Malgache qui, sans ces deux secondes en moins, aurait pu être propulsé à la tête du classement pour la troisième fois consécutive. Mais l’ancien champion reste tout de même fair-play. « J’aurais aimé remporter cette édition. Mais c’est le jeu et je suis au contraire heureux d’avoir fait cette course aux côtés d’un athlète de cette envergure ».

« Je n’ai pas senti de pression. Jusqu’au bout j’ai dominé la course. Je reviendrai l’année prochaine en espérant que les Malgaches ne me faciliteront pas la tache comme ça été le cas aujourd’hui » a déclaré pour sa part David Kiprono Langat. L’édition 2013 s’annonce d’ores et déjà bien corsée.

Chez les femmes, c’est également une Kenyane, Jane Nyambura Wandahi qui s’impose en 2h52’06’’.

Le podium est complété par Clarisse Rasoarizay (3h01’37’’), tenante du titre en 2011 et Landinirina Ratinarisoa ( 3h13’56’’). Enfin, présents sur le départ, aucun des deux Réunionnais ne figure dans le top10 du classement général.

Reportage : Maïmouna Camara à Tananarive

Le podium

Marathon (42,195km)

Scratch

HOMMES

1- David Kiprono Langat 2h26’15’’ 2-Hajanirina Andriamparany 2h26’17’’ 3-Prosper Randriasoalaza 2h26’48’’

FEMMES

1-Jane Nyambura Wandahi 2h52’06’’ 2-Clarisse Rasoarizay 3h01’37’’ 3-Landinirina Ratinarisoa 3h13’56’’

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar