Alerte Infos

Mines – Randriafeno à la tête de l’EITI

Mardi 30 Décembre 2014

Rajo Daniella Randriafeno, secrétaire exécutif de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (EITI) à Madagascar. / www.madaplus.info
Rajo Daniella Randriafeno, secrétaire exécutif de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (EITI) à Madagascar. / www.madaplus.info
Un nouveau secrétaire exécutif a été désigné à la tête de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (EITI) à Madagascar. Il s’agit de l’ex-ministre des mines.

Après un an d’intérim, l’ancien ministre des Mines, Rajo Daniella Randriafeno est désignée officiellement secrétaire exécutif de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (EITI) à Madagascar. Elle succède ainsi à Judicael Tahiny, qui a pris le départ en octobre 2013 pour assumer d’autres fonctions.

Selon les informations émanant de l’EITI Madagascar, la désignation s’est faite à l’issue d’un processus d’appel à manifestation d’intérêt ouvert mené par le comité national EITI Madagascar, et présidé par Lalaharisaina Joéli Valérien, ministre auprès de la présidence chargé des Ressources Stratégiques et actuel Cham­pion ou président de l’EITI Madagascar. Elle fait suite également à la levée de suspension de Madagascar à l’EITI au mois de juin, et qui marque cette année 2014 pour le secteur des industries extractives.

«Ayant repris de nouveau le statut de Pays candidat à l’EITI, la désignation d’un nouveau Secrétaire Exécutif fait partie des impératifs du Comité National EITI pour relancer dans les meilleures conditions la mise en œuvre de la transparence du secteur extractif malgache», fait savoir un communiqué officiel de EITI Madagascar.

Nouveau rapport bientôt
La priorité du nouveau secrétaire exécutif consiste à obtenir pour Madagascar le statut de «Pays conforme» aux exigences de la norme EITI d’ici 2016. Cette «conformité» sera un indicateur reflétant la bonne gouvernance et l’intégrité du secteur extractif malgache.

Il s’agit d’un défi de taille, au moment où des projets de réforme majeurs sont également initiés au sein du secteur. Rajo Daniella Randriafeno dispose de nombreuses expériences pour y parvenir. Agée de 35 ans, cette juriste et ingénieur des mines de formation, a déjà occupé les postes de Responsable de la cellule environnementale minière, puis de Directeur de l’exploration pétrolière au sein du ministère des Mines et des Hydrocarbures de 2005 à 2011. Rajo Daniella Randriafeno a par la suite été nommée ministre des Mines. De novembre 2011 à avril 2014, elle a également assumé le poste de Cham­pion de l’EITI Madagascar.

Avec cette relance, l’EITI espère également renforcer la collaboration avec ses parties prenantes, à savoir les industries extractives, la société civile et le Gouverne­ment malgache, ainsi que ses partenaires techniques et financiers. Le rapport EITI 2014 sera publié dans les semaines à venir, dans le cadre de partenariats conclus avec la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement. La norme EITI est actuellement appliquée dans quarante huit pays riches en pétrole, mines et gaz.

Source : lexpressmada.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar