Alerte Infos

Monja Roindefo : J-Philippe Verdon n’est pas un mercenaire

Lundi 1 Novembre 2010

Lors d’un point de presse à son domicile vendredi, l’ancien Premier Ministre Monja Roindefo a clairement déclaré être à l’origine de l’autorisation d’entrée de Jean-Philippe Verdon au pays. Depuis mai 2009, cet hommes d’affaires (selon l’ancien Premier Ministre) est venu quatre fois à Madagascar, a déclaré en substance le fils de Monja Jaona. Considéré comme mercenaire du temps de l’Amiral Ratsiraka, Jean – Philippe Verdon a été proche de Marc Ravalomanana avant de faire l’objet d’une interdiction de séjour par celui-ci, selon les informations. Pour Monja Roindefo, le personnage n’a rien à se reprocher, puisqu’il vient ici comme hommes d’affaires, qui s’occupe de ses activités commerciales, bien que spécialisé en politique. « D’ailleurs, a ajouté le Premier Ministre, si c’était un mercenaire, comment se fait-il que des entités comme la Gendarmerie nationale d’Ankadilalana, la Police Economique, la Brigade Criminelle ou la Direction de la Sécurité du Territoire, ou encore le Procureur de la République, comment se fait-il que ces gens n’ont–ils rien trouvé contre lui ? » Et d’ajouter que l’arrestation de Jean-Philippe Verdon, dans le restaurant où il dînait, a été effectuée non pas par un de ces services susnommés, mais par un policier issu d’un service spécial rattaché au Secrétariat Général d’Ambohitsorohitra (NDLR : donc rattaché à la Présidence de la Haute Autorité de la Transition – HAT). Monja Roindefo a encore ajouté qu’il n’entre pas dans le conflit opposant Alain Moyon (de la Société Assist Développement) et Jean- Philippe Verdon, ce sont leurs affaires a précisé l’ancien Premier Ministre.

 
Les déclarations de Monja Roindefo ont concerné par ailleurs la tenue du référendum et la médiation de la CNOSC- Coordination Nationale des Organisations de la Société Civile. Selon son point de vue, le référendum n’apportera pas la solution à la crise, puisque même l’Union Africaine et l’OIF – Organisation Internationale de la Francophonie- refusent ce processus. Quant à se rendre à Nosy – Be, où la CNOSC envisage de tenir une autre rencontre des forces politiques présentes, Monja Roindefo a affirmé ne pas s’y opposer, à condition toutefois que les règles du jeu soient claires.


Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar