Alerte Infos

Mouvance Marc Ravalomanana : qui dirige?

Vendredi 11 Mars 2011

La séance de paraphe au Centre de Conférences International d’Ivato a satisfait tous les politiciens venus en nombre.
Mamy Rakotoarivelo et Yves Aimé Rakotoarison affichent (...) des discours absolument divergents...
Mamy Rakotoarivelo et Yves Aimé Rakotoarison affichent (...) des discours absolument divergents...

La présence remarquable des représentants du corps diplomatique a également apporté un nouvel élan à cette rencontre, qui symbolise la fin de la crise, le plus large consensus possible ayant été acquis. Cela étant, l’événement sans conteste de cette séance a été à la fois la présence de la mouvance Marc Ravalomanana ainsi que son éclatement au vu et au su de tous. Dans leurs interventions respectives auprès des médias, Mamy Rakotoarivelo d’une part et Yves Aimé Rakotoarison d’autre part, affichent des attitudes et des discours absolument divergents. Le seul point d’entente consiste à affirmer que leur présence à Ivato mercredi indiquait une volonté ferme d’intégrer le processus de négociation en cours. Mamy Rakotoarivelo, après avoir affirmé sèchement à la presse qu’il avait paraphé la fiche de présence, a rectifié ses propos, en indiquant que c’est le document de soutien et d’adhésion à la feuille de route qu’il a effectivement paraphé. En ajoutant rapidement, sous toutes réserves. Car selon Mamy Rakotoarivelo, Secrétaire Général du TIM désigné par Marc Ravalomanana - en opposition au TIM de Raharinaivo Andrianatoandro -, ils ne peuvent accepter les dispositions de la feuille de route accordant des pouvoirs « royaux » (sic) au Président de la Transition, à savoir Andry Rajoelina. Il a ajouté qu’il se prononce en tant que co-directeur collégial de la mouvance Ravalomanana, et que sa déclaration est la seule valable.

De son côté, Yves Aimé Rakotoarison, plus posé, a indiqué aux journalistes que la mouvance Marc Ravalomanana revendique quatre points précis : tout d’abord, le retour au pays de leur chef de file, ensuite l’instauration d’un climat d’apaisement, puis la mise en place d’une transition gérée en commun, et enfin la tenue d’élections libres et transparentes. Ces mesures apparaissent dans la feuille de route, a ajouté Yves Aimé Rakotoarison, c’est pour cette raison que nous y adhérons. Il a noté qu’il fait partie des quatre co – présidents de la direction collégiale de la mouvance TIM, et c’est à ce titre qu’il a apposé son paraphe.

La bataille du verbe est rude entre les deux membres du parti, Yves Aimé Rakotoarison ayant avec lui une trentaine d’anciens parlementaires du TIM. Aux dernières nouvelles hier, la lettre de réserve préparée par la faction Mamy Rakotoarivelo n’a pas été reçue par le Dr Leonardo Simao, qui a spécifié qu’il faut un paraphe avant tout amendement. Une délégation de cette aile de la mouvance Marc Ravalomanana est annoncée comme devant se rendre à Johannesburg aujourd’hui afin de rencontrer l’ancien président. Quant à Leonardo Simao, il est parti hier soir présenter les documents d’Ivato à la SADC. Il faudra l’aval de cette organisation puis celui de l’Union Africaine et enfin celui de l’ONU pour la validation approprié par la communauté internationale.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar