Alerte Infos

Nîmes - Une petite malgache, Sarah avait été enlevée par sa maman

Mardi 10 Juillet 2012

Sarah, une gamine âgée aujourd’hui de 12 ans, n’a vécu que quelques mois avec sa mère à Madagascar, sa terre natale... (source : midilibre.fr)

Son père, s’appuyant sur une décision de justice prise par un magistrat malgache lui accordant la garde de l’enfant, a quitté l’île rouge pour s’installer à Bagnols-sur-Cèze.

En mars 2007, convaincue que sa petite fille, qu’elle cherchait à revoir depuis des années, était maltraitée, Cynthia, la maman, aidée par Patricia, sa sœur vivant en France, a enlevé la petite Sarah à la sortie de son cours d’aïkido à Bagnols. La mère et l’enfant ont rejoint l’Italie et la Grèce puis ont pris un avion pour Madagascar.

"Le plus beau geste d’amour qu’il soit"

Sur la grande île, "les choses ne se sont pas passées comme la maman l’espérait", relate Me Philippe Expert, qui représentait la maman, absente devant le tribunal (elle vit à Madagascar) et, Patricia, la tante. L’enfant réclame son père.

Quatre mois plus tard, Cynthia, qui se sait pourtant recherchée par la police, est de retour en France avec Sarah. "C’est le plus beau geste d’amour qu’il soit, considère Me Philippe Expert. Elle est rentrée en France avec l’enfant en sachant qu’elle était sous le coup d’un mandat d’arrêt. Aujourd’hui, elle sait qu’elle l’a perdue mais elle se bat encore pour dire qu’elle ne l’a jamais abandonnée." Cynthia est arrêtée puis placée sous contrôle judiciaire. L’enfant est remise à son père.

"C’est inhumain !"

Selon l’avocat, à Madagascar, le père aurait obtenu la garde de la fillette en 2001 dans des conditions peu claires. La maman était hospitalisée et n’aurait jamais eu connaissance de cette décision. "Du jour au lendemain, elle a perdu sa fille. De la salle d’embarquement à l’aéroport, le père l’a prévenue qu’elle ne la verrait plus. C’est inhumain !", proteste Me Expert. "Pendant cinq ans, elle n’avait même pas eu le droit d’avoir une photo de sa famille", raconte Patricia, qui a financé le voyage de sa sœur.

"Pour ce père, c’est une véritable trahison, proteste l’avocat de la partie civile. En 2007, à sa grande surprise, la mère a repris contact. Il a accepté qu’elle revoie l’enfant. Ses deux femmes ont utilisé un stratagème pour récupérer les papiers de l’enfant et l’enlever. Et la petite Sarah a toujours dit qu’elle préférait vivre avec son papa."

Jeudi, le tribunal correctionnel a suivi en grande partie les réquisitions du parquet. Poursuivie pour soustraction d’enfant, Cynthia, la maman, a été condamnée à quinze mois de prison avec sursis. Patricia, la tante, à qui l’on reprochait des faits de complicité, à six mois de prison avec sursis.



N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar