Alerte Infos

« Notam » des anciens présidents : pour préserver l’ordre public, a indiqué Andry Rajoelina

Mardi 19 Avril 2011

Johary Ravoajanahary (TVM, Télévision Nationale Malgache) ...
Johary Ravoajanahary (TVM, Télévision Nationale Malgache) ...
Durant la discussion avec les journalistes Johary Ravoajanahary (TVM, Télévision Nationale Malgache) et Onitiana Realy (TV Plus) dimanche, Andry Rajoelina a eu l’occasion d’aborder des questions politiques, sociales, et économiques.

Au chapitre de la politique, ont été discutés la nomination de Camille Vital, l’élaboration du gouvernement d’union nationale, la mise en œuvre de la feuille de route, ainsi que la candidature ou non d’Andry Rajoelina aux présidentielles. De même, le « notam » à l’encontre des anciens dirigeants, Marc Ravalomanana et Didier Ratsiraka a fait l’objet d’explications par Andry Rajoelina. Celui- ci a rappelé qu’il lui revient, ainsi qu’au gouvernement d’ouverture, de décider du retour de Marc Ravalomanana ou de celui de Didier Ratsiraka.

Dans le cas de Marc Ravalomanana, les rancœurs relatives aux événements du 07 février 2009 peuvent encore être vives, la protection de l’ancien Chef d’Etat aurait pu ne pas être assurée. Ce retour n’est pas encore opportun, et n’apportera pas l’apaisement, a souligné Andry Rajoelina. Concernant le « notam » à l’encontre de l’Amiral Didier Ratsiraka, celui-ci envisage de demander l’autorisation de la Commune Urbaine d’Antananarivo pour tenir un meeting sur la Place du 13 Mai, durant lequel il compte exposer ses trois solutions à la crise. Cela non plus ne peut pas être source d’apaisement, a relevé Andry Rajoelina, qui a ajouté par ailleurs que les propositions de l’Amiral ne constituent pas la solution à la crise.

Onitiana Realy a insisté pour que le Président de la Transition se prononce clairement sur sa candidature aux élections présidentielles. La journaliste a argumenté que pour l’instant, les dispositions en place ont tendance à prolonger la transition, et de plus, le pouvoir ne devrait plus prendre de décisions à long terme. Andry Rajoelina n’a pas répondu directement, il a d’abord expliqué plusieurs conditions par rapport au pouvoir et à l’alternance aux postes politiques.

Pour déclarer finalement que la décision ne lui appartient pas, et qu’il n’est pas en mesure de répondre de manière catégorique. « Cela dépend de la volonté de Dieu, a affirmé Andry Rajoelina, en ajoutant qu’il est prêt à s’engager si la Nation a besoin de lui ». Il a précisé également qu’il ne s’engage dans une élection que s’il est sûr à 100% de gagner.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar