Alerte Infos

Pacte de coopération Maires des communes de Sucy en Brie et Bongatsara - Samedi 20 Avril 2013 - Sucy en Brie (94)

Lundi 22 Avril 2013

Pacte de coopération Maires des communes de Sucy en Brie et Bongatsara - Samedi 20 Avril 2013 - Sucy en Brie (94)
>cliquez sur la photo pour voir l'album !

Pacte de coopération Maires des communes de Sucy en Brie et Bongatsara - Samedi 20 Avril 2013 - Sucy en Brie (94)
La cérémonie de signature du pacte de coopération entre la commune de Sucy en Brie dans le département 94 et celle de Bongatsara (Antananarivo Atsimondrano – Madagascar) s'est déroulée samedi dernier en présence de plusieurs personnalités dont Ny Toky ANDRIAMANJATO,, chargé d'affaire auprès de la REPERMAD UNESCO, de la Maire de Sucy en Brie ainsi que son homologue de Bongatsara.
A cette occasion la commune de Sucy en Brie a hissé le drapeau malgache au côté du drapeau français en l'honneur de la délégation malgache venue pour l’événement.

Notons que ce rapprochement doit beaucoup à Monsieur et Madame RAKOTONDRABAO ANDRIATSIHAFA René et Chantale qui après plusieurs dizaines d’années en France à travailler à distance comme cheville ouvrière de l’aide au développement dans leurss activités extra-professionnelles, ont décidé récemment de partir vivre à Madagascar, pour y investir professionnellement dans l’agro-industrie en travaillant avec les populations rurales.

Ainsi, ils ont proposé à la ville de Sucy en Brie, leur "seconde patrie" puisqu'ils y ont vécu pendant plusieurs années, un jumelage avec une commune malgache celle de Bongatsara. Après une sélection entre plusieurs communes cette dernière fut choisie par Sucy en Brie.

Message de René RAKOTONDRABAO ANDRITSIHAFA:

"Comme vous le savez, Madagascar a subi des chaos socio-politiques cycliques qui l’ont plongé dans de grandes difficultés sociales, économiques et relationnelles. Il se trouve maintenant dans une phase politique transitoire qui nécessite une mutation socio-politique fondamentale pour en sortir.
Dans un premier abord, nous tous pouvons penser que cela devra se résoudre par la Politique sachant que les élections sont en cours d’être organisées. Oui, bien sûr, mais la crise politique que Madagascar a subi peut être considérée, par certains côtés, comme le résultat d’un déséquilibre de la société avec toutes ses conséquences politiques, sociales et économiques. Il y a maintenant des carences graves dans la démocratie, la liberté et la sécurité. Une lutte de pouvoir ou de représentativité entre divers partis politiques, seule, ne pourra pas mener à bien cette mutation socio-politique.
Dans cette soif de remise à l’ordre de la vie politique, de la liberté et de la démocratie, la France et Madagascar possèdent des structures administratives similaires qui sont à même de servir de base à l’organisation d’une coopération et d’entraide internationale pour y contribuer.

Pour la France il y a la Commune créée par les révolutionnaires de 1789 pour « bâtir une société nouvelle où chacun serait égal et où la raison primerait la tradition et le passé ».

Pour Madagascar, il y a aussi la Commune, inspirée de la commune française, subdivisée en « fokotany » ou subdivision villageoise dirigée par les « fokonolona » ou communauté villageoise peaufinés par le Colonel Ratsimandrava quand il prenait les responsabilités au plus haut niveau de la République de Madagascar dans les années 1974/1975, inscrits dans la Constitution malgache comme étant la base même de l’Etat malgache.

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est devenu presque un grand village. Ceci est dû, aux différents progrès technologiques notamment dans la communication (internet, téléphone,…) et le transport.

Une communication plus rapide, une interconnexion possible et globalisée entre les hommes de la planète, et un transport plus rapide entre deux villes quelconques de la planète ont réduit les distances entre les humains et accéléré les échanges d’information.

Ainsi, les deux communes, Sucy en Brie et Bongatsara, ont reconnu l’interdépendance croissante de nos sociétés qui nécessite dans le monde un ordre démocratique international.

Les citoyens de ces communes peuvent se créer un lien permanent et s’enrichir mutuellement dans tous les domaines où les communes sont compétentes.
D’où l’idée de ce pacte de coopération."

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar