Brèves Madagascar

Parera grandit à Madagascar et vise le marché africain

Jeudi 23 Juin 2016

Photo PARERA.fr
Photo PARERA.fr
Parera vient de racheter l'entreprise ILS, à Madagascar. De quoi permettre à la société lisloise de se développer encore et de cibler le marché africain.

«On est numéro 1 en France, il faut qu'on devienne numéro 1 à Madagascar et même en Afrique !» Jacques Cettolo, PDG de Parera se donne les moyens de ses ambitions. Leader de la cartographie, la société lisloise vient d'acquérir l'entreprise ILS Océan Indien, basée à Madagascar. Forte de 55 salariés, ILS intervient à Madagascar, aux Seychelles, mais encore en Afrique du Sud, Mozambique, au Gabon, Congo, Guinée Équatoriale, République centrafricaine, Tchad, Tanzanie… «C'était une opportunité très intéressante, reprend le dirigeant. Parce qu'ils parlent français, parce qu'ils sont très calqués sur le droit français et puis parce que Madagascar forme de bons ingénieurs. Bien sûr, ça nous permet aussi de rentrer sur le marché africain.»

Le chef d'entreprise estime : «Nous avons des chances de gagner des parts de marché en Afrique, parce qu'ILS est équipé d'un bon matériel et parce qu'on va leur apporter du matériel encore plus pointu».

Des ingénieurs malgaches vont venir se former à l'Isle-Jourdain, des chefs de projets gersois se rendront également prochainement sur les sites de travaux en Afrique.

«Une bonne affaire»

À 10 000 km du Gers, ILS travaille sur des projets routiers et de topographie pour des entreprises d'importance telles Vinci et Bouygues. «C'est sûr que ça peut nous permettre de nouer le contact avec ces sociétés, y compris pour le marché français», se félicite M.Cettolo.

Voilà qui devrait permettre à Parera de se développer encore, elle qui affiche un chiffre d'affaires de plus de 16 millions d'euros annuels. Ainsi, «un rendez-vous est prévu prochainement avec le président de Madagascar, je vais lui proposer de créer un cadastre, puisqu'ils n'en ont pas.»

Bref, «nous pensons avoir fait une bonne affaire. C'est sûr qu'il n'y avait pas grand monde sur les rangs, ça fait un peu peur de s'aventurer aussi loin, admet M.Cettolo. Mais ILS est une entreprise saine et porteuse.»

400 000 compteurs linky à installer

«EDF nous a encouragés à nous lancer car ils préfèrent qu'un bureau d'études, comme nous, soit sur le coup», explique Jacques Cettolo, le PDG de Parera. Depuis quelques mois, la société lisloise a donc créé une filiale pour installer les nouveaux compteurs «Linky». «C'est un marché à 14 millions d'euros, se félicite le dirigeant. Nous devons installer 400 000 compteurs en Ariège, dans la région de Lyon, Nîmes et Tours d'ici à 2020.» Clairement, l'opposition à ce compteur ne facilite pas le travail des agents, «notamment en Ariège», admet M.Cettolo.

Cette nouvelle filiale a embauché 50 salariés, dont une douzaine qui font du «phoning», c'est-à-dire téléphonent aux usagers pour prendre rendez-vous. «Je veux les rassurer, reprend M.Cettolo. Nous n'allons pas créer de filiale de phoning à Madagascar. Nous n'allons pas là-bas pour ça.»

Source La Depêche.fr de Christophe Zoia
N.R.

Infos Diaspora | Brèves Madagascar