Alerte Infos

Pénurie de carburant : une crise implantée ?

Vendredi 17 Juin 2011

De nombreux camions-citernes ont été mobilisés...
De nombreux camions-citernes ont été mobilisés...
Hier aucune file de voitures n’a été notée dans la Capitale Antananarivo. Les stations services étaient quasi vides dans certains quartiers.

Avis indiquant l’interdiction de vente en bidons...
Avis indiquant l’interdiction de vente en bidons...
Et pour cause : elles n’avaient pas encore été approvisionnées. Pour rappel, depuis lundi soir, puis durant les journées de mardi et mercredi, des files de véhicules se sont produites dans les stations services de la Capitale , et dans d’autres villes de Madagascar.

Après le long week-end de la Pentecôte , une rupture de stock s’est produite dans certaines stations. Cela a eu un effet psychologique sur la population, qui s’est précipitée dans toutes les stations services pouvant fournir du carburant.

Selon les informations du Ministre des Mines et des Hydrocarbures, Mamy Ratovomalala, le stock de carburant à Toamasina est suffisant pour l’ensemble de Madagascar jusqu’à la prochaine livraison, c’est-à-dire au début du mois de juillet.

En effet, globalement, ce stock peut couvrir les besoins du pays pendant 60 jours, a indiqué le Ministre. Il a par ailleurs noté que la situation sera rapidement rétablie dès mercredi. Plusieurs camions citernes, près de 50, avaient en effet été mobilisés pour assurer la distribution de carburant dans la Capitale comme dans les régions.

Cependant, son intervention médiatique a provoqué l’effet inverse, la rumeur d’une pénurie s’étant paradoxalement développée. Bien que ne voulant pas voir des dessous politiques dans cette brusque psychose de la population, le Ministère des Mines et des Hydrocarbures a finalement indiqué un numéro de téléphone pour lui transmettre toute information sur cette panique.

Dans ce communiqué, le Ministère invite tout citoyen à relever toute source possible de désordre ou d’abus pouvant se produire dans les stations services. La vente de carburant au marché noir doit également être dénoncée, et le Ministère rappelle également qu’il est interdit de se procure du carburant en bidon, jerrican ou autres barriques, sauf cas exceptionnel.

Dans cette dernière hypothèse, une autorisation justifiée doit être obtenue auprès de l’Office Malgache des Hydrocarbures (OMH).

Des stations services ont apposés des affichettes sur les pompes hier, en application de cette interdiction de vente en vrac. Par ailleurs, pour que l’Etat ait pris cette mesure, la méfiance quant à l’origine de la rumeur (de pénurie) est donc vérifiée.

Pour rappel, les gérants de stations services ainsi que le Groupement Pétrolier de Madagascar (GPM) ont confirmé la disponibilité du stock de carburant.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar