Alerte Infos

Pénurie de gaz dans la capitale malgache

Mercredi 14 Mai 2014

Pénurie de gaz dans la capitale malgache
Une pénurie de gaz de pétrole liquéfié s'est faite sentir par les ménages d'Antananarivo, la capitale malgache, et dans plusieurs localités de Madagascar, depuis près d'un mois.

La raison n'est pas du tout simple et concerne la détérioration du pont métallique suspendu au dessus de la rivière de Kamoro se trouvant sur la route nationale numéro 4 (RN4) reliant Antananarivo à Majunga, à 220 km à l'entrée de Majunga.

En effet, bon nombre des compagnies pétrolières alimentant les gaz combustible pour la capitale ont leur dépôt de stockage à Majunga et doivent passer sur le pont de Kamoro avant d'atteindre les clients et le marché d'Antananarivo. Un appel a déjà été lancé en août 2013 sur la vétusté de ce pont de 262 m, construit en 1932. Joints au téléphone par Xinhua, les responsables des compagnies importatrices de gaz, dont Total, Galana et Vitogaz à Madagascar, ont tous répondu que cette pénurie a été engendrée par la détérioration du pont de Kamoro.

"Des camions poids lourds transportant les bouteilles de gaz pour rejoindre la capitale malgache ont été bloqués à l'entrée du pont et il a fallu faire un transbordement des marchandises de l' autre côté du pont, alors que ce transbordement a engendré plus de coûts que prévu", a-t-on indiqué.

Le ministère malgache des travaux publics a annoncé que des travaux d'urgence sont déjà en cours et que seulement les camions de moins de 25 tonnes peuvent y passer. On note toutefois que les poids des camions chargés de bouteilles de gaz peuvent atteindre jusqu'à 40 tonnes.

Selon le ministère de tutelle, ces travaux d'urgence concernent le redressage des tabliers, les travaux de renforcement de l' attelage ainsi que la mise en tension et équilibrage des suspentes.

Les travaux d'urgence de trois ponts, dont celui de Kamoro, de Betsiboka et de Manambatromby, tous sur la RN4, ont eu le financement de 60 millions de dollars de la Banque mondiale. Mais les travaux de réhabilitation sont prévus commencer en décembre prochain, a indiqué le ministère des Travaux publics. "Face à cette pénurie, l'on a choisi d'utiliser le charbon de bois comme solution alternative pour cuire nos aliments, même si c' est salissant et que son utilisation participe à la destruction des forêts de Madagascar. On ne peut pas se permettre d'utiliser les réchauds électriques puisque c'est trop cher", a indiqué Rasoanirina, une mère de famille.

Le gaz de 4 kg s'achète à 27.600 Ariary (12,5 USD), le 9 kg à 53.500 Ariary (24 USD), le 12 kg à 74.500 Ariary (33,8 USD), alors qu'un sac de charbon coûte 12.000 Ariary (5,4 USD).

Pour une famille de cinq personnes, la consommation d'une bouteille à gaz de 9 kg dure à peu près un à deux mois, tandis qu' un sac de charbon est consommé en deux semaines.

En mars dernier, selon les données de l'Office Malgache des hydrocarbures (OMH), la consommation nationale de gaz par mois était de 951 m3, dont 515 m3 pour la consommation des ménages et le reste au projet d'exploitation minier. Cette consommation était de 1.070 m3 en janvier et 1.101 m3 en février

(Source : http://www.afriquinfos.com/ )
Vola Rasoamanana

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar