Brèves Madagascar

Perquisition en série, nouvelle cible : l’homme d’affaires Mamy Ravatomanga

Samedi 28 Mai 2016

A Madagascar, les domiciles de deux proches de l'ancien président de Transition, Andry Rajoelina, ont été perquisitionnés mercredi 25 et jeudi 26 mai. La raison : des rumeurs persistantes de coup d'Etat.

Parmi eux, le domicile de Mamy Ravatomanga, homme d'affaires et conseiller officieux de Rajoelina.

Mamy Ravatomanga est un homme d'affaires très puissant. Millionnaire et PDG du groupe SODIAT, l’homme de 48 ans gère plus d’une dizaine de sociétés dans toute l’île : immobilier, BTP, transports, pétrole, hôtels de luxe ou encore médias.

Tout comme le sénateur de l'opposition Lylison Réné Rolland actuellement recherché et dont le domicile a été perquisitionné mercredi 25 mai, Mamy Ravatomanga est très proche de l'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina.

Plusieurs zones d’ombre

Mais derrière la success-story de l'homme d'affaires, demeurent plusieurs zones d'ombre. Soupçonné de blanchiment d'argent et de trafic de bois de rose, Mamy Ravatomanga a déjà fait l'objet d'une interdiction de sortie de territoire en 2015. Son nom est également cité par la presse dans l'affaire des 30 000 rondins de bois de rose à Singapour. C'est par l'intermédiaire des journaux Madagascar Matin et La Vérité dont son entreprise est propriétaire qu'il rejette en bloc ces accusations.

Enfin, Mamy Ravatomanga figure dans la liste des « Panama Papers » en tant qu'actionnaire de la société « Essential Time Group limited » enregistrée aux Iles Vierges britanniques. Plusieurs fois inquiété, l'opérateur économique n'a jamais été arrêté. On ne sait pas à l'heure actuelle si la perquisition à son domicile sera suivie d'un mandat d'arrêt.

Source : RFI.fr

Infos Diaspora | Brèves Madagascar