Alerte Infos

Plus de la moitié de la population menacée par la famine à Madagascar

Mercredi 27 Mars 2013

Plus de la moitié de la population menacée par la famine à Madagascar
Près de la moitié du pays serait actuellement infestée de bandes larvaires et d’essaims d’individus ailés, dont chaque essaim est composé de milliards de criquets. (source : orange.mg)

Si aucune mesure n’est prise, les deux tiers de Madagascar seront infestés de criquet d’ici le mois de septembre, estime la FAO.

L’invasion acridienne représente une sérieuse menace pour Madagascar et la population malgache. En effet, 60 pour cent de la production rizicole malgache est actuellement menacée par ce fléau. De même, cette situation pourrait entraîner une nette aggravation de la faim étant donné que près de 60% de la population malgache en serait concernées.

D’ici le mois de juin, Madagascar devra trouver plus de 22 millions de dollars pour pouvoir lutter contre l’invasion acridienne qui menace les prochaines saisons culturales et la sécurité alimentaire de plus de la moitié de la population.

Ce financement d’urgence permettra le lancement d’une campagne antiacridienne de grande envergure mais étant donné la gravité de la situation, la campagne en soit nécessitera au moins trois ans.

Dans un premier temps, la campagne se focalisera sur les opérations aériennes à grande échelle en traitant environ 1,5 millions d’hectares en 2013-2014, 500 000 hectares en 2015 et 150 000 hectares en 2016.

Une cellule de veille acridienne devra également au sein de la Direction de la protection des végétaux en vue de faire le suivi et l’analyse des situations acridiennes dans toute la zone d’invasion.

Par ailleurs, la campagne prévoit également des opérations de prospection aériennes et terrestres, un suivi des opérations de lutte antiacridienne et l’atténuation éventuelle de leur impact pour préserver la santé humaine et de l’environnement, ainsi que des formations à la gestion des pesticides et des opérations de lutte.

Malgré les efforts entrepris par le Centre national antiacridien depuis le début des saisons des pluies, la situation ne s’est pas améliorée et a même empiré depuis la fin du mois de février avec le passage du cyclone Haruna qui a créé des conditions optimales de reproduction pour nouvelle génération de criquets.

De plus, par manque de moyens, le Centre National antiacridien n’avait pas pu traités quelques 100 000 hectares infestés.

Landivola Malalatiana


N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar