Alerte Infos

Pour une évolution des moyens agricoles à Madagascar

Vendredi 21 Septembre 2012

Pour une évolution des moyens agricoles à Madagascar
Le projet Mahavotra a été mis en œuvre à Madagascar dès 2011 en partenariat avec Agrisud International et grâce au co-financement de l’Agence Française de Développement, la société Star’s Service et la Région Aquitaine. (source : temoignages.re)

Dans la région d’Itasy, située au Sud d’Antananarivo, région à vocation agricole où la culture du riz est prédominante, les espaces agricoles sont fortement dégradés, les érosions fréquentes et les massifs forestiers en constante disparition. Les systèmes de production agricole sont aujourd’hui en déclin et ont besoin d’évoluer pour pouvoir subsister. La proximité avec la capitale offre aux producteurs un grand marché d’écoulement et de réseaux de collecte des produits agricoles structurés.

Ce projet d’agro-écologie et de foresterie à Madagascar dans le cadre des Actions carbone vise à former 1.200 familles d’agriculteurs réparties sur 6 communes rurales (Alatsinainikely, Ankaranana, Analavory, Arivonimamo II, Imerintsiatosika) à la mise en œuvre des pratiques agro-écologiques et à restaurer 900 hectares de terres dégradés, notamment par la plantation de 500.000 arbres intégrés dans les systèmes d’exploitation.
Le projet vise également à évaluer l’impact sur le changement climatique des pratiques agro-écologiques et forestières mises en œuvre en vue d’imaginer de nouveaux mécanismes de financement des pratiques agricoles durables grâce aux "marchés du carbone".

Les bénéfices environnementaux d’une telle opération sont nombreux. Ils permettront par exemple le maintien et l’accroissement du couvert boisé tout en protégeant les parcelles agricoles et réduction de l’érosion des sols, une amélioration de la disponibilité et de la qualité de la ressource en eau et de la rétention des minéraux dans les sols. L’agro-écologie permet la réduction de l’utilisation des intrants chimiques de synthèse ainsi que la réduction de la pression environnementale des activités d’élevage par l’amélioration du fourrage disponible sur les exploitations. C’est une des techniques de lutte contre le changement climatique par la réduction des émissions de GES des pratiques agricoles et le stockage du carbone dans les sols et la biomasse forestière.

Il en va de même pour les bénéfices économiques et sociaux qui favoriseront entre autres une amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des paysans à moyen et long terme, réduisant la vulnérabilité des familles d’agriculteurs par la création d’un capital forestier mobilisable en cas de difficulté de l’exploitation. La mise en valeur de terres marginales impliquant une diversification des activités rurales permettra la création de nouveaux emplois (bucherons, scieurs de long, menuisiers, charbonniers...) tout en apportant une amélioration des compétences locales par la formation et l’appui-conseil.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar