Alerte Infos

Problème des paysans malgaches : faire face à la période de soudure

Lundi 18 Avril 2011

Problème des paysans malgaches : faire face à la période de soudure
Le PSDR - Programme de Soutien au Développement Rural - a participé pleinement à la relance de la filière pomme dans la région du Vakinankaratra.

Les actions menées ont notamment été de nature technique, à tendance curative, ainsi que l’a expliqué le Directeur exécutif du PSDR pour le Vakinankaratra, Rakotoarisedy Sammy. « Dans un premier temps, il a fallu s’occuper des pommiers ayant déjà fourni une récolte, ces arbres nécessitant un certain entretien, a-t-il indiqué.

Ensuite, la plantation de nouveaux pommiers a été effectuée ». C’est ainsi qu’une superficie de 21 ha a été cultivée de pommiers, comprenant 33 000 pieds , incluant différentes variétés de fruit, de manière à ce que la récolte des pommes puisse s’étaler sur plusieurs mois. Pour l’heure, la récolte de pommes se situe au premier trimestre de chaque année.

Mais l’un des véritables problèmes du monde rural en général, y compris les cultivateurs de pommes, se situe dans la période dite de soudure ou « maitso ahitra ». Pendant les mois d’octobre, novembre et décembre, c’est-à-dire après les premiers semis de riz, le monde paysan est sans ressources.

Chez les cultivateurs de pommes, cela les conduit à vendre par avance leur récolte alors qu’elle est encore sur pied, voire avant maturation. Le terme consacré, « varo-maitso » ou « vente (de fruits) vert(e) » traduit entièrement l’état de dénuement dans lequel se trouvent les paysans durant cette période.

Il est clair que le prix de vente durant cette « varo- maitso » sera soumis au libre arbitre de l’acquéreur, et les abus peuvent être nombreux. Le PSDR, dont les moyens sont limités, tente de contribuer à éradiquer cette pratique en initiant les paysans à cultiver des plantes à cycle court, tels que les haricots ou le soja. Par ce procédé, les cultivateurs peuvent vendre leur récolte sans se faire spolier.

Mais cela ne suffit pas, reconnaît Rakotoarisedy Sammy, qui ajoute qu’un projet de recherche plus poussé devra être mené. Actuellement, 13 associations de producteurs de pommes sont soutenues et encadrées par le PDSR.

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar