Alerte Infos

Procès Mamodtaky : la défense décrédibilise l’enquête

Jeudi 7 Février 2013

« Vous rirez moins tout à l’heure », avait averti Me Dupond-Moretti (photo d’archives FLY)
« Vous rirez moins tout à l’heure », avait averti Me Dupond-Moretti (photo d’archives FLY)
Lu sur le net : Au deuxième jour d’audience, l’audition du policier qui a dirigé l’enquête sur la tuerie de la famille Remtoula à Madagascar en avril 2001 a permis à la défense de fragiliser l’accusation.


Créteil

« Je veux bien reconnaître des contacts avec Me Marianne Razafimanana ; il y a mon adresse mail sur ces mails. Je ne me souviens pas (les) avoir envoyés… J’ai un copain qui voulait recaser des centrales d’écoutes téléphoniques, mais je n’ai pas proposé d’argent à Marianne. Si elle servait d’intermédiaire, c’est lui qui l’aurait rémunérée. »

coup de théâtre : cinq courriels révélés

La révélation, hier devant la cour d’assises de Créteil, par Me Dupond-Moretti de cinq courriels adressés entre 2007 et 2010 par l’officier de police judiciaire et directeur d’enquête, Gérard Demmer, à Marianne Razafimanana, l’un des principaux témoins à charge du procès Mamodtaky, a été un coup de théâtre. La défense a vu dans ces courriels pas moins de trois délits : violation du secret de l’instruction, subornation de témoin et faux…

Depuis l’ouverture de l’audience, hier matin, la cour auditionnait l’officier de police désormais en retraite. Celui-là même dont la cour d’assises de Saint-Denis avait mis en cause l’impartialité lors du premier procès Mamodtaky en 2007 après qu’un soupçon sur une éventuelle liaison avec la principale victime, Anita Remtoula a été levé. Et tandis que Mes Baloup et Boniface, avocats des parties civiles, s’efforçaient par leurs questions de démontrer que l’enquête de Demmer avait bien exploré toutes les pistes, la défense attendait son moment : « Vous rirez moins tout à l’heure », avertissait Me Dupond-Moretti. Le contenu des mails révélés (voir hors-texte), ce dernier menaçait même de demander un supplément d’information. Bien que surpris par cette révélation, le ministère public et les parties civiles ne se sont pas opposés à la requête de la défense. « Un point important et regrettable », selon l’avocat général Jean-Paul Content. « Nous déplorons que le témoin ait eu cette relation épistolaire avec Mme Razafimanana, mais cela ne veut pas dire que ça ferait échec à ce procès. Nous cherchons nous aussi la vérité et nous savons que Mamodtaky a tué ces gens », a déclaré Me Jean-Michel Baloup qui a remis toutefois en cause la légalité du procédé. « Et si c’était Marianne Razafimanana qui nous avait remis ces mails ? », a répliqué Eric Dupond-Moretti. Avec la reconnaissance même partielle des faits par Gérard Demmer, actée par le président Jean-Paul Albert, la défense a renoncé à sa requête, satisfaite d’avoir ainsi décrédibilisé le travail du policier qui est resté pantois. Dupond-Moretti s’en est pris au ministère public : « Vous le défendez depuis le début alors que l’avocat général de Saint-Denis a demandé la nullité de son enquête et stigmatisé son comportement ».

Le président Albert suspend l’audience. Dehors, dans la salle des pas perdus, Anita Remtoula pleure

FXG, à Créteil

(source : clicanoo.re)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar