Alerte Infos

Production de soie : menacée par les feux de brousse

Vendredi 14 Janvier 2011

Le lamba landy malgache : une valeur sûre... mais dont la production est notamment menacée !
Le lamba landy malgache : une valeur sûre... mais dont la production est notamment menacée !
Ambositra, Arivonimamo, Mahitsy, et bien d’autres régions de Madagascar produisent de manière soutenue la soie malgache. Les articles en « lamba landy » sont fort appréciés aussi bien sur le marché local qu’à l’exportation.

La demande est donc assurée, mais qu’en est-il de la production proprement dite ? Pour les familles qui s’adonnent à l’activité de production et de tissage, le niveau de vie des gens s’est considérablement amélioré depuis qu’ils se sont lancés dans la filière. Il faut savoir que la soie malgache est obtenue à partir des cocons de vers à soie, ou « bibin-dandy ». Ces grosses chenilles tissent en effet leur cocon puis les abandonnent lorsqu’ils parviennent à maturité en devenant des papillons. Ils vivent à l’état sauvage dans les forêts de « tapia » ou bien sont élevés dans des mûriers par les exploitants de « lamba landy ». A cet égard, une association d’Ambositra, qui regroupe environ une vingtaine de membres a indiqué que ses activités couvrent la totalité de la filière. De l’élevage de ces vers à soie à la vente de tissus en « lamba landy » en passant par la transformation du cocon en fil, l’association peut assurer des commandes à l’exportation. Les membres regrettent parfois l’obligation de passer par des intermédiaires et souhaiterait s’adresser directement à leurs commanditaires à l’étranger. Par ailleurs, les produits réalisés avec la soie dépassent les simples effets vestimentaires tels que le « lamba » à porter sur une tenue habillée. Actuellement, les accessoires tels que chaussures et sacs s’accordent parfaitement avec le « lamba landy ». La menace qui pèse sur leurs activités, selon les membres de cette association, proviennent des feux de brousse. Alors que les cocons commencent à se développer, les incendies détruisent les forêts de « tapia » dans la région. C’est donc la matière première qui est menacée, car concernant la demande, celle-ci est consistante.
Vola Rasoamanana


1.Posté par masztalerz noeline le 02/09/2014 18:52
.manaona mitady hivarotra lamba landy aty en france ..angabany manana adresse ianareo grossiste ou fabriquant misaotra .

2.Posté par hery le 24/05/2015 16:36 (depuis mobile)
salama tompoko mba saika anotany ny toera-pivarotana lamba landy hoatrinona ny metatra ary aiza no misy azy ?Azafady indrindra ilaina maika

3.Posté par Malala le 15/01/2016 05:14 (depuis mobile)
Nous sommes artisans qui travaillent en soie, nous cherchons de marché local ou/et international
Merci

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar