Alerte Infos

Quand Madagascar s’éveille, La Réunion tremble

Mardi 10 Mars 2015

À chaque conférence de presse, Paul Vergès ne manque pas de rappeler que dans une génération, Madagascar comptera près de 50 millions d’habitants, et commencera à peine à exploiter les immenses ressources de son sous-sol et de son environnement marin. Pendant ce temps, dans une génération, La Réunion aura un million d’habitants.

À 20 ans de cette échéance, La Réunion vit toujours dans des structures figées depuis plus de 60 ans, avec des inégalités qui s’aggravent, le chômage qui augmente, l’industrie qui décline et une économie passée sous le contrôle de groupes extérieurs. Le cadre actuel ne donne pas de bonnes perspectives.
À Madagascar, les dirigeants de ce pays veulent en faire un pays émergent. Les Réunionnais savent à quoi correspond cette définition. Madagascar veut arriver au niveau de vie de l’Inde ou de la Chine aujourd’hui.

Madagascar n’est distante que de quelques centaines de kilomètres de La Réunion, elle a fortement contribué au peuplement de notre île, et pourtant les regards des Réunionnais se tournent beaucoup plus vers l’Europe, puis l’Inde ou la Chine plutôt que vers cette île sœur. À l’époque coloniale, La Réunion avait été utilisée par la France comme base de la conquête de Madagascar. Elle était une colonie colonisatrice. Quand sur le plan administratif Madagascar était dotée d’un gouverneur plus puissant que celui de La Réunion, l’amour-propre de la classe dominante réunionnaise en avait pris un coup. Malgré tout, c’est à Madagascar que des Réunionnais allaient poursuivre leurs études, et c’est de là que venait une grande partie de ce qui n’était pas produit à La Réunion.
L’abolition du statut colonial a remis en cause cette relation. Le fossé s’est créé entre La Réunion, pays soutenu par les transferts publics venus d’un des pays les plus riches du monde, et Madagascar qui n’en bénéficie pas.

Pour de nombreux Réunionnais, Madagascar est un lieu de vacance où la misère prolifère. Certains de nos compatriotes vont même jusqu’à profiter honteusement de cette inégalité.

À La Réunion, les trois principaux opérateurs de téléphonie mobile sont entre les main de groupes extérieurs : SFR, Orange et Outremer Télécom. L’arrivée de Altice-Numéricable a tout changé. Cette société a acheté Outremer Télécom, la marque Only, puis SFR l’an dernier. Cela s’additionne à Mobius qui lui appartenait déjà. Pour valider l’achat de SFR, l’Autorité de la concurrence a obligé Altice-Numéricable a cédé une partie de ses actifs à La Réunion et à Mayotte. Altice-Numéricable a choisi de céder Only. Les Réunionnais de Océinde étaient sur les rangs. Mais Altice a décidé de vendre Only à Telma, un groupe de Madagascar. Si cette transaction se confirme, alors une entreprise de Madagascar sera le troisième opérateur de téléphone mobile à La Réunion, derrière deux groupes occidentaux, Altice-Numéricable et Orange.

Cette opération est-elle une préfiguration des futures relations économiques entre Madagascar, futur pays émergent de 50 millions d’habitants, et La Réunion, île d’un million d’habitants dans son voisinage ? Madagascar s’éveille, et La Réunion tremble déjà.

Source : temoignages.re
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar