Alerte Infos

Question à ... Eric Koller

Mercredi 3 Avril 2013

Eric Koller, PCA de l'ONTM
Eric Koller, PCA de l'ONTM
Lu sur le Net : L’homme qui dirige l'ONTM voit loin pour son pays. Courageux et optimiste, il a mené toute son équipe vers la conquête du Salon du Tourisme de Paris, du 21 au 24 mars.

• Le marché se portant bien, en quoi ce salon est-il utile pour Madagascar ?

- Madagascar est toujours à l’honneur au MAP. Durant les quatre journées, le stand de Madagascar n’a pas désempli, tellement il y a eu des visiteurs. Autrement dit, Mada­gascar intéresse le monde. Le tourisme est un secteur qui explose. Il faut être sur tous les fronts, c'est incontournable. Étant donné que le secteur évolue très vite, nous devons être toujours présents dans les salons mondiaux du tourisme, et c’est ce qui a justifié notre présence au Salon de Paris. On m’a souvent demandé de laisser un peu le marché européen et français et que nous devions désormais nous tourner vers l’Asie, l’Inde ou le Brésil, mais le problème est que nous n’en avons pas l’accessibilité aérienne. Si demain nous participons à un salon au Brésil, les gens seront contents de découvrir Madagascar, mais par la suite comment les faire venir dans notre île J’estime qu’il faut pérenniser les acquis et c’est le marché français qui, en 2008, avait constitué 60% de nos visiteurs.

• À votre avis, quelles sont les grosses lacunes qui nuisent encore au secteur touristique à Madagascar ?

- La lacune se résume en la formation professionnelle. Nous allons organiser des assises de la formation lors du salon de l’ITM qui se déroulera à Antananarivo prochainement et au cours desquelles une convention de partenariat avec La Réunion sera signée dans ce domaine. Nous travaillerons de concert avec les ministères de l’Enseigne­ment technique et de l’Education nationale pour une nouvelle stratégie en vue de l’établissement des cursus de CAP, BT et BTS et même la licence et plus, pour former des cadres. Certes, des écoles hôtelières existent chez nous, mais elles sont loin de répondre aux exigences des touristes. Si nous ambitionnons de développer le secteur, ne serait-que pour revenir au chiffre de 400 000 touristes de 2008, la formation est indispensable.

• Les intempéries de ces derniers temps peuvent-elles influencer le choix des touristes sur leur destination ?

- C’est vrai que le cyclone Haruna a frappé Toliara et ses environs. Mais d’après les rapports que j’ai reçus, les opérateurs ont vite relevé le défi pour réhabiliter le plus vite possible certaines infrastructures qui ont été endommagées et elles sont prêtes à accueillir la haute saison touristique. D’autant plus que le pont de Belalanda qui mène vers les sites touristiques a été réparé quelques jours après sa rupture. De notre côté nous avons lancé un appel à l’aide à la population du Sud et le gouvernement doit aussi s’engager pour réparer au plus vite la région car il ne faut pas oublier que le Sud attire plus de 50 % des touristes. Cette région doit être chouchoutée car elle est la première destination à Madagascar et on y tient beaucoup

• Malgré tout ce qui se passe dans le monde et à Mada­gascar, l’avenir du secteur demeure-t-il rose ?

- Je reste plutôt optimiste. En effet et malgré tout, le guide omni- planète nous a classé 10e destination mondiale pour l’année 2013. C’est très important pour nous car c’est le fruit du travail de tous (offices, tours opérateurs, opérateurs, ministère) qui, malgré la crise, demeurent à leurs postes pour relever le défi. Et nous allons toujours mener une politique visant à faire connaitre davantage notre pays. Par le biais de notre participation dans ces divers salons, qui restent le meilleur investissement pour le tourisme malgache.

Propos recueillis par Francis Ramanantsoa / (source : lexpressmada.com)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar