Alerte Infos

Raharinaivo Andrianantoandro : le Congrès doit faire ses preuves

Mercredi 4 Mai 2011

Le Président du Conseil Supérieur de la Transition , Rasolosoa Dolin a assisté à l'ouverture de la session du Congrès...
Le Président du Conseil Supérieur de la Transition , Rasolosoa Dolin a assisté à l'ouverture de la session du Congrès...
Critiqué par les observateurs, et par certains politiciens qui n’en font pas partie, le Parlement de la Transition (Congrès et Conseil Supérieur) se trouve actuellement face à une obligation de résultat.

En effet, les journalistes, comme le public, comptent les jours d’attribution de fonction à cet organe censé légiférer, créé l’année dernière par l’Ordonnance 2010 - 010 du 07 octobre 2010. La première session des deux chambres aura servi essentiellement à établir les bureaux, commissions et autres groupements parlementaires - avec en parallèle l’implosion de l’ESCOPOL - Espace de concertation des partis et associations politiques - sans qu’aucun projet de loi ni autre disposition légale n’ait été examiné par le Parlement de la Transition, excepté la Loi de Finances 2011.

En coulisses, le marchandage des indemnités a défrayé la chronique et continue à ce jour de déranger l’opinion publique. La tenue d’une session extraordinaire avait été envisagée durant le premier trimestre de cette année, mais celle-ci n’a finalement pas pu se tenir.

Voici donc les parlementaires en réunion depuis hier, le Congrès de la Transition ayant effectué sa rentrée officielle dans la matinée, tandis que le Conseil Supérieur de la Transition a réuni ses membres dans l’après-midi. Durant son allocution d’ouverture, le Président du Congrès Raharinaivo Andrianantoandro a tenu à rappeler les étapes qui ont mené à la création du Parlement de la Transition , notamment les multiples rencontres, qu’elles aient eu lieu en terre malgache ou à l’extérieur, en vue de parvenir à un accord entre les différents antagonistes de la crise.

Affirmant que les derniers recours ont été épuisés, et que seul le « ady gasy » (ou formule à la Malgache) s’avère efficace, Raharinaivo Andrianantoandro a invité ses homologues du Congrès à faire preuve d’engagement et de ferveur dans l’examen des différents textes qui leur sont soumis durant cette session. Il s’agit notamment du projet de loi sur le Code électoral et celui relatif à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), présenté par le Gouvernement.

Par ailleurs, la loi d’amnistie et celle relative à la réconciliation nationale relèvent de propositions de loi présentées par les groupements parlementaires. Figurent également au programme le Code de la Communication , la loi sur les partis politiques et l’opposition, et enfin, le statut des anciens Présidents de la République.

D’intenses documents pour lesquels les membres du Congrès - comme ceux du Conseil Supérieur, d’ailleurs - devraient cogiter et se prononcer clairement, afin de retrouver leur crédibilité. Le Président du Conseil Supérieur de la Transition, le Général Rasolosoa Dolin et le Président de la CENI, Me Hery Rakotomanana ont assisté à l’ouverture de la session du Congrès.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar