Alerte Infos

Rajoelina refuse de retirer sa candidature à la présidentielle malgache

Mardi 13 Août 2013

Rajoelina refuse de retirer sa candidature à la présidentielle malgache
Le président de la Transition à Madagascar, Andry Rajoelina, a écarté, lundi à Antananarivo, toute idée de retrait de sa candidature à l’élection présidentielle, martelant qu’il appartient à ses compatriotes de faire le choix de leurs dirigeants et non la communauté internationale. (source : apanews.net)

''Je ne retirerai pas ma candidature (…) Laissez les Malgaches choisir eux-mêmes leurs dirigeants. Il n'appartient pas à la communauté internationale de faire pression sur la Cour Electorale Spéciale (CES)'', a notamment dit le président Rajoelina, en marge de la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de la structure. "L'élection présidentielle aura lieu à Madagascar, car tel est la volonté du peuple, mais en aucun cas la communauté internationale n'a la légitimité de décider de l'avenir du pays", a-t-il souligné, rejetant ainsi la mise en œuvre du point 3 de l'aide-mémoire de sortie de crise du Groupe International de Contact sur Madagascar qui stipule qu'il devra solennellement annoncer sa démission en tant que candidat.

Andry Rajoelina a également rejeté l'ultimatum de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission qui, le 6 août 2013, a donné deux semaines aux acteurs politiques pour qu'ils mettent en œuvre les sept points de l'aide-mémoire. Dans le cas contraire, ‘'en concertation avec d'autres partenaires internationaux et en ligne avec les recommandations du GIC-M'', l'Europe prendra des mesures restrictives ciblées exclusivement sur les personnes considérées comme facteurs de blocage du processus électoral, a averti Ashton. Dans le camp de Lalao Ravalomanana comme celui de Didier Ratsiraka, on affiche la même position consistant à rejeter l'idée d'un retrait de candidature. S'agissant de la CES, Andry Rajoelina a précisé que son objectif n'est pas de dresser une nouvelle liste des personnalités autorisées à se présenter à la prochaine élection présidentielle. L'heure est plutôt à crédibilisation de l'instance, a-t-il indiqué. Ce faisant, les actions de la CES restructurée apparaissent difficiles, d'autant que pour le GIC-M, la priorité doit être la révision de la liste électorale et en particulier l'exclusion des candidatures controversées.

APA-Antananarivo (Madagascar)
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar