Alerte Infos

Ratsiraka fustige la médiation de la communauté internationale

Jeudi 13 Juin 2013

Ratsiraka fustige la médiation de la communauté internationale
APA - Antananarivo (Madagascar) - L’ancien Chef de l’Etat malgache, Didier Ratsiraka, a mis en cause la médiation internationale dans le blocage du processus de sortie de crise à Madagascar. (source : apanews.net)

En marge du Congrès de son parti, l'Avant-garde pour la Rénovation de Madagascar (Arema), ouvert ce mercredi, le candidat à la prochaine élection présidentielle a estimé que la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC) et la communauté internationale ont une lourde responsabilité dans la décision prise par la Cour Electorale Spéciale (CES) validant sa candidature comme celles de Lalao Ravalomanana et d'Andry Rajoelina.

« Comme il n'y a aucun recours possible à la décision de la CES, on doit sanctionner ceux qui ont été à l'origine de cette institution en particulier la SADC et la communauté internationale » a notamment soutenu l'ancien Président de la République.

Pour Didier Ratsiraka, le vrai problème du processus de sortie de crise est la feuille de route – qu'il a baptisée ironiquement pour l'occasion de « feuille de déroute » – signée en 2011 par les acteurs politiques malgaches sous la pression internationale.

C'est la raison pour laquelle il a défendu l'idée d'une conférence au sommet entre les membres de la classe politique malgache.

Ainsi, il a soutenu la proposition du Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes de Madagascar qui a appelé à un sommet entre les trois anciens Chefs d'Etat et l'actuel Président de la Transition.

Il pense que cette importante réunion doit se dérouler à Madagascar et en particulier à Antananarivo même si cela implique le retour au pays de l'ancien Chef d'Etat Marc Ravalomanana.

Concernant la décision des autorités françaises de suspendre tout octroi de visa en sa faveur, l'ancien Chef d'Etat a réagi violemment en y voyant une manœuvre contre sa personne.

D'après lui, son cas n'est pas similaire à celui d'Andry Rajoelina et de Marc Ravalomanana dans la mesure où il ne s'estime pas comme un élément de blocage au processus de sortie de crise.

Ainsi, cette mesure « ne peut que me cibler personnellement, d'autant que mes fréquents déplacements en France s'expliquent par la nécessité d'assister mon épouse qui a besoin d'importants soins médicaux » a-t-il encore avancé.

AD/of/APA
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar