Brèves Madagascar

Ravololomanana compte saisir l’Inspection Générale de l’État sur la gestion budget de la CUA

Dimanche 4 Décembre 2016

Ravololomanana compte saisir l’Inspection Générale de l’État sur la gestion budget de la CUA
Il n’y a aucune transparence au sein de la commune selon Lalatiana Ravololomanana, Conseillère au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo.

On ne connait pas vraiment pas les revenues communales. Comme les recettes versées par la société qui gère les parkings, Easypark, à Antananarivo. L’inexistence d’un rapport budgétaire perçu par la commune pour cette gestion des parkings est un exemple concret de cette absence de transparence au sein de l’administration de la ville des milles. En outre, les sommes d’argent perçues pour la campagne de sensibilisation pour la régularisation des constructions illicites ne figurent pas dans les comptes de la CUA.

« Je m’oppose catégoriquement à la manière de gérer la commune d’Antananarivo, en effet, il n’y a aucune transparence, la corruption y règne. Avant de discipliner la population, j’ai toujours dit qu’il faut d’abord discipliner les dirigeants pour faire figure de modèle. Je compte saisir l’Inspection générale de l’État pour voir de prêt la gestion budgétaire de la commune urbaine d’Antananarivo. Les dirigeants de la commune d’Antananarivo doivent impérativement faire une session budgétaire pour la population tananarivienne. Mais à quand ? » a declaré Lalatiana Ravololomanana.

Selon un quotidien malgache, les dirigeants de la commune tiennent à réfuter toutes ses accusations par le biais du deuxième adjoint au maire qui a été joint au téléphone. Lui de dire qu’il existe des pièces justificatives pour les sommes perçus par la régularisation des constructions illicites. Quant au versement de la société Easypark, l’argent est toujours dans la caisse d’Easypark, car il n y a pas encore de rubrique dédiée a ce libellé dans le compte de la commune urbaine d’Antananarivo.
Rakotofrancky

Infos Diaspora | Brèves Madagascar