Alerte Infos

Réactions à chaud sur Sandton : les politiciens toujours divisés

Mardi 14 Juin 2011

Elia Ravelomanantsoa considère que la SADC a mis fin à la personnalisation du pouvoir en indiquant que le retour à Madagascar concerne les exilés politiques malgaches...
Elia Ravelomanantsoa considère que la SADC a mis fin à la personnalisation du pouvoir en indiquant que le retour à Madagascar concerne les exilés politiques malgaches...
La décision de la SADC - Communauté de Développement d’Afrique australe - à Sandton, Afrique du Sud, concernant le dossier Madagascar a, une nouvelle fois, laissé libre cours à l’interprétation des uns et des autres.

La décision de la SADC - Communauté de Développement d’Afrique australe - à Sandton, Afrique du Sud, concernant le dossier Madagascar a, une nouvelle fois, laissé libre cours à l’interprétation des uns et des autres.

En effet, en indiquant comme incontournable le retour des anciens présidents exilés, et des autres politiciens, la SADC vise sans doute une mesure d’apaisement. En effet, ces anciens Présidents, en l’occurrence Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana, ont toujours leurs partisans au pays.

Ces derniers seront donc enchantés du retour à Madagascar de « leur » Président. Cependant, pour d’autres politiciens, voire de simples observateurs, ces deux exilés ont tué des Malgaches, ils ont volé des biens publics, de l’argent de l’Etat, et dès lors, ils sont responsables devant la justice malgache.

Réagissant à chaud sur la déclaration de la SADC hier, Marson Evariste, du RPSD, s’est déclaré satisfait de la disposition prise à Sandton par les Chefs d’Etat africains. Il a cependant relevé que le retour de Marc Ravalomanana, dans l’immédiat, peut s’avérer délicat.

L’ancien Chef d’Etat doit répondre de plusieurs chefs d’accusation, a noté Marson Evariste. Vu qu’un mandat d’arrêt existe à son encontre, il devrait normalement être incarcéré à son arrivée. Cela étant, la Justice malgache ayant sa propre appréciation de la situation, il lui appartient de décider en dernier ressort.

Autre avis favorable au retour des exilés, celui d’Elia Ravelomanantsoa, de l’ESCOPOL – Espace de concertation des partis et associations politiques. L’ESCOPOL a toujours prôné la prise de mesures d’apaisement, et souhaité que cessent les exclusions, a noté la Présidente de Madagasikarantsika.

De plus, Elia Ravelomanantsoa considère que la SADC a mis fin à la personnalisation du pouvoir en indiquant que le retour à Madagascar concerne les exilés politiques malgaches. Bien que Marc Ravalomanana ait été mentionné expressément, la dépersonnalisation du pouvoir constitue une avancée dans la pratique de la politique à Madagascar, a apprécié Elia Ravelomanantsoa.

Rajaonah Andrianjaka pour sa part, Président du Parti Otrikafo, dénonce à la fois l’ingérence de la Communauté internationale en général et de la SADC en particulier dans les affaires nationales, ainsi que la culture de l’impunité.

En effet, permettre ainsi le retour au pays de gens qui ont tué, et volé à Madagascar, consiste à donner libre cours à l’impunité. L’amnistie peut être accordée à tous, effectivement, mais tous, y compris les politiciens, doivent savoir que ceux qui commettent des crimes ne doivent pas bénéficier d’impunité. Le parti Otrikafo ne peut cautionner cela, a souligné Rajaonah Andrianjaka.

Enfin, Désiré Ramakavelo, ancien Ministre de la Défense , Général retraité, a manifesté son inquiétude sur les dispositions de la SADC. Si le retour de Marc Ravalomanana s’avère apaisant, il n’y voit pas d’objection. Pourtant a priori, le Général redoute le conflit ouvert entre Malgaches à partir de ce retour.

De plus, Ramakavelo Désiré s’indigne fortement du fait que la SADC n’ait pas pris en considération l’existence de décision de la Justice malgache à l’encontre de l’ancien Président. Plus que de donner son avis, le Général Ramakavelo a surtout soulevé les questions du moment : pense-t-on vraiment à l’intérêt du peuple malgache ?

Les politiciens sont-ils prêts à mettre fin à leurs disputes pour que l’intérêt général de la population soit véritablement pris en considération ? Qu’en est-l du patriotisme ? Qu’en est-il du respect mutuel, afin de vivre ensemble, paisiblement ?

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar