Alerte Infos

Récolte de riz et Fête de l’indépendance malgache : préparatifs mitigés

Vendredi 10 Juin 2011

La vente de drapeau ou de fruits, activité occasionnelle en vue des fêtes...
La vente de drapeau ou de fruits, activité occasionnelle en vue des fêtes...
Ainsi que le prévoit le calendrier cultural, les paysans procèdent actuellement à la récolte du riz. Dans plusieurs régions de Madagascar, la moisson apporte son lot d’espérance et de déception.

Le riz arrive à maturité dans les rizières mais la récolte est en baisse...
Le riz arrive à maturité dans les rizières mais la récolte est en baisse...
En effet, outre la quantité de riz, en baisse dans les zones affectées par les intempéries, le marchandage - pour ne pas dire le chantage éhonté - de certains collecteurs tend à décourager les paysans.

Il est difficile pour ces derniers d’imposer un prix qui leur permette de revenir sur leurs investissements en engrais et semences. La majorité des zones rizicoles s’avère enclavée, pour n’évoquer que Bealanana ou Mandritsara et ses environs, dans la région Sofia, de la province de Mahajanga.

Par ailleurs, dans des régions côtières comme à Fenerive-Est par exemple, les impacts du cyclone Bingiza ont causé une baisse de la production de riz.

Cela étant, la proximité de la Fête de l’Indépendance, le « 26 » permet aux paysans et à la population en général d’espérer quelque rentrée d’argent supplémentaire. Sortant de leurs champs, les paysans deviennent occasionnellement marchands de drapeaux dans les agglomérations citadines.

Certains se transforment en vendeurs de fruits, ou d’autres articles pouvant procurer quelque argent. Les Malgaches appréciant l’achat de nouveaux vêtements à l’occasion des fêtes, les colporteurs sont en effet nombreux.

Certains achètent des lots de confection à prix modique puis reviennent dans leur village pour écouler ces articles auprès des habitants. Cependant, la cherté de la vie rend relatif tout bénéfice, bien que la baisse du kilo de riz, au consommateur, soit enregistrée dans certaines localités.

Ainsi, à Mahajanga, le kilo de riz est passé de 1 300Ar à 1 000 Ar. A Amboasary Atsimo, dans l’ancienne province de Toliara, le riz est acheté à moins de 1 000 Ar le kilo, à raison de 270Ar la boîte de lait ou « kapoaka » (3,5 kapoaka équivalent à 1 kilo de riz).

Ainsi, la population pourra déjà s’approvisionner de cette denrée, en attendant les volailles à consommer traditionnellement pour la fête du 26 juin !


N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar