Alerte Infos

Regroupement familial : un couple franco-malgache en détresse

Lundi 23 Avril 2012

Regroupement familial : un couple franco-malgache en détresse
Franck et Martial (sa compagne malgache) sont à bout. Ils cherchent à faire venir les deux fils de Martial, aujourd'hui majeurs. Explications.

(Source: L'Union Champagne Ardenne Picardie)

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/regroupement-familial-un-couple-en-detresse http://www.lunion.presse.fr/article/marne/regroupement-familial-un-couple-en-detresse


Franck Ripert et son épouse Martial Maria Clara vivent à Epernay avec leur enfant Léo, 5 ans. Depuis trois ans, ils essaient de faire venir les deux garçons de Martial, nés d'un premier mariage, Jacques Alain et Henri.
Mais ils sont confrontés non seulement à la lenteur des procédures, mais également à un imbroglio juridico-administratif. Car l'acte de naissance des deux enfants malgaches est contesté. Martial a le cœur déchiré quand elle appelle ses deux fils restés au pays, à Antalaha. « Quand pourra-t-on vous rejoindre ? » ne cessent-ils de lui répéter. Plusieurs fois, ils ont fait leurs valises croyant la chose possible. Et les années s'écoulent.

Au commencement

Franck Ripert, originaire de Reims, la quarantaine, travaille depuis longtemps à Plysorol, une entreprise de contreplaqués. Après son divorce, il rencontre en 2005, sur internet, Martial Nboty, malgache. C'est le début de leur idylle. Plusieurs fois, Franck se rend à Madagascar et apprend à connaître la famille de sa compagne. Le 21 avril 2007, ils se marient. Le petit Léo naît peu après. Franck et sa femme, qui a une carte de résidente désormais, occupent au départ un trois pièces à Magenta. En espérant que les deux grands les rejoignent plus tard. Ce qui peut leur être refusé s'ils n'ont pas un logement assez grand. Du coup, ils emménagent dans F5 à Epernay.
Le 27 avril 2009, ils font une première demande de regroupement familial pour Jacques Alain, 17 ans, auprès de l'office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii). Le 31 janvier 2012, ce sera pour Henri, né en 1994.

Les démarches se suivent

Mais ils se heurtent à un refus de la préfecture. Motif : l'acte de naissance de Jacques Alain n'est pas authentifié par le tribunal d'Antalaha. Et si le premier est faux, le second l'est aussi présumé. « C'est une guerre psychologique, s'emporte Franck Ripert. On nous considère comme des fraudeurs. C'est ce qu'on a dit à ma femme quand on a obtenu une entrevue avec le médiateur de la République. »
Le couple ne désarme pas et a fait appel à un avocat. Ils ont écrit au préfet, ont entrepris un recours devant le tribunal administratif, après un recours hiérarchique. Ils explorent toutes les pistes : ils frappent à la porte des associations, ont écrit au député de la Marne…

Les deux requêtes de regroupement familial sont rejetées par le tribunal administratif de Châlons le 10 janvier 2012, malgré une attestation du maire de Sarahandrano, lieu de naissance des enfants. Le couple décide de faire appel de cette décision. Leur dernier espoir réside maintenant en la requête (en cours) auprès de la cour administrative d'appel de Nancy.
« Si on perd on ira jusqu'à la cour de cassation, assure Franck. Je croyais que l'on était dans le pays des droits de l'Homme. Cela ressemble à de la discrimination. Pour mon fils Léo, né au même endroit que les deux garçons, l'acte de naissance n'est pas remis en cause parce que son père est français. C'est une honte ! »

Il reprend : « Pourquoi ne nous autorisent-ils pas à faire un test ADN, l'amende en cas de fraude ne nous fait pas peur, nous sommes de bonne foi. »
Cécile ROCHET-GRAINDRORGE

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar