Alerte Infos

Remise du "Prix Senghor 2016", dans le cadre du Festival Francophonie métissée ce 30 septembre 2016 au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Samedi 1 Octobre 2016

La découverte et la célébration du lauréat du Prix Senghor succède au concert Rock des Dizzy Brains qui a inauguré le Festival Francophonie Métissée au Centre Wallonie-Bruxelles, 46, rue du Quincampois. >cliquez sur la photo pour voir l'album<

Après le discours d'accueil de la Directrice du Centre de Wallonie Bruxelles, madame Annie Lenoir, c'est au tour de la Présidente de "La plume NOIRE", Dominique Loubao, qui a mis en place ce concours, de déclarer l'ouverture de la 11è édition du Prix Senghor.

Elle a, par ailleurs, contribué à mettre en avant les oeuvres littéraires malgaches, à maintes reprises. Elle a mis à l'honneur, notamment, les oeuvres de Jacques Rabemananjara, de l'écrivaine Michèle Rakotoson et de Jean-Luc Raharimanana qui seront présents au festival le 6 Octobre prochain, au même endroit, au Centre Wallonie - Bruxelles.
.

Les membres du Jury proviennent également d'horizons divers, monsieur Eugène Fresnel, professeur de lettres à Sciences-po, des écrivains,Vénus Khoury Ghata et Louis-Philippe d'Alembert, une journaliste de RFI, Catherine Fruchont-Toussaint, un critique littéraire, Jean-Claude Perrier, Caroline Moulin Schwartz, Elle-Bloggeuse littéraire, Isabelle Colin, directrice de bibliothèque, Nicolas Forest, bibliothécaire et la responsable du Prix Senghor et Présidente de la Plume Noire, Dominique Loubao.


Le Président du Jury du Prix Senghor 2016, du 1er roman francophone et francophile, a axé son discours sur les identités francophones plurielles métissées.


Un mot sur le prix Senghor du premier roman francophone et francophile.

" Le Prix Senghor" veut distinguer et promouvoir de "jeunes" écrivains d'expression française qui ont réussi à créer, en utilisant la langue qu'ils ont en partage, "des oeuvres de beauté" et de qualité.

Ce prix souhaite également encourager, au niveau international, l'utilisation de la langue française comme outil d'expression écrite, et rendre hommage parallèlement au "poète-président " sénégalais, messager de cette belle langue, agrégé de grammaire française et membre de l'Académie Française.

Le poète-président a toujours soutenu la création artistique et pensé que les Arts et les Lettres avaient vocation particulière à exprimer la condition humaine.

C'est de cet humanisme, soucieux du respect des différences, mais pétri d'universalité et de convergence dans la fraternité, que se réclame ce prix.

Le dialogue entre les cultures, au travers du partage volontaire d'une langue commune, telles sont les valeurs que souhaite véhiculer le Prix Senghor doté d'une somme de 2000 euros."





Une lecture à deux voix chinois/français des poèmes de Ma Desheng et Guilhem Fabre a inauguré la cérémonie. C'est l'occasion pour le public de découvrir la poésie chinoise avec ses différentes intonations.

La comédienne Valérie Delbore a fait une lecture de quelques extraits de la sélection 2016.

Les 11 titres retenus en 2016 pour la finale représentent un vaste panel de pays, la France, le Québec, la Bulgarie, la Suisse, l'Algérie et les Comores.
Citons "L'orage" de Clara Arnaud. aux éditions - Ed Gaïa (France), "L'angoisse du Paradis" de Yann Fortier, Ed Marchand de feuilles (Québec), "Les loups à leur porte" de Jérémy Fel,Ed Rivages (France) "Comme Neige" de Colombe Boncenne , Ed Buchet Chastel (France), "Nous dînerons en français" d'Albena Dimitrova Ed Galaade (Bulgarie), "Allegra" de Philippe Rahmy Ed de la table ronde (Suisse), "A travers ciel" de Jean-Luc Cattacin Ed Phébus (France), "Le français de Roseville" d'Ahmed Tiab, Ed L'Aube (Algérie), "Un marin chilien" d'Agnès Mathieu Daudé, Ed Gallimard (France), "Anguille sous roche" d'Ali Zamir, Ed le Tripode (Comores), "Ce qui nous sépare" d'Anne Collongues, Ed Actes Sud (France).

Les finalistes sont "Comme neige" de Colombe Boncenne, Ed Buchet Chastel (France) Le français de Roseville d'Ahmed Tiab, Ed L'Aube (Algérie) et "Anguille sous roche" d'Ali Zamir, ed le Tripode (Comores)Au bout du 5é scrutin, et à 7 voix contre 3 dont 2 absents, le jury a attribué le 11è Prix Senghor à Ali Zamir des Comores, pour "Anguille sous roche", aux éditions Le Tripode.



L'auteur tient en haleine le lecteur sur 314 pages, au cours desquelles, une femme, sur le point de se noyer dans l'Océan Indien, exhale les souvenirs de son existence, dans un souffle, et ce jusqu'au point final de l'auteur.

Ali Zamir signe son premier roman, avec un exercice de style si particulier. Ce roman ne comporte qu'une seule phrase ponctuée par des virgules, tout au long de la narration et jusqu'à la fin du livre, un peu comme les souvenirs que l'on voit défiler, à l'article de la mort jusqu'au dernier soupir.

Mais qui est Ali Zamir ?

Ali Zamir est né en 1987 à Anjouan aux Comores. Il a étudié les lettres modernes à l'Université du Caire, en Egypte, grâce à l'obtention d'une bourse. Il obtient un master en lettres modernes en 2010. La première version d'Anguille sous roche a été conçue au Caire entre 2009 et 2010.






Après ses études, Il est retourné vivre dans sa ville natale, à Mutsamudu en 2011 et y occupe depuis 2014, la fonction de Directeur de la Culture et des Affaires associatives de l'île autonome d'Anjouan.



Après la remise du Prix au lauréat, des conversations poétiques ont clôturé la soirée avec les prestations remarquées de Suzanne Dracius et de Fadéla Chaïm entre autres.


A la suite de cette remise du Prix Senghor, le festival de la Francophonie métissée se poursuit avec une mise à l'honneur de Madagascar, en amont de la célébration du 16 è anniversaire de la Francophonie à Antananarivo.

Du 3 au 11 Octobre, la 25 ème quinzaine du cinéma francophone, mettra à l'affiche plusieurs films malgaches entre autres.
Ainsi, le lundi 3 octobre à 20h, le film de Raymond Rajaonarivelo "Quand les étoiles rencontrent la mer" sera à l'affiche, le mardi 4, "Tabataba" du même auteur, le mercredi 5 octobre à 18 h "Odyaina" de Laza.

Messieurs Rajaonarivelo Raymond et Laza seront présents à toutes les projections.

Le jeudi 6 Octobre à 18 h, 5 courts métrages malgaches seront à l'affiche, le petit bonhomme de riz de Rianando Ludovic, "Madama Esther" de Luck Razanajaona, "Iny hono izy Ravorona" de Sitraka Randriamahaly, "Ray" de Herizo Ramilijaonina, "Le soleil se lève...puis se couche" de Jiva Eric Razafindralambo.

Une rencontre littéraire consacrée à Madagascar réunira trois écrivains malgaches : Michèle Rakotoson, Franco Clerc et Jean-Luc Raharimanana le 6 Octobre à 20 h.

Lala Haingo Rajaoarisoa
Cf le programme

Lala Haingo Rajaoarisoa

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar