Interviews

Rencontre avec l'artiste Arison Jaha à l'occasion de son événement de ce dimanche 1er décembre...

Dimanche 24 Novembre 2013

1. Bonjour ARISON JAHA ! certains d’entre nous vous connaît en tant que artiste-chanteur… poète mais qui est ARISON JAHA réellement?

Bonjour, merci pour cet intérêt. J’apprécie énormément votre démarche. Qui est Arison Jaha vraiment ? That is the question. Artiste ? Poète ? ou pourquoi pas un homme curieux de la vie tout simplement. En tout cas, je suis passionné de tous ce qui touche à la création. J’aime offrir aux gens cette possibilité d’émotion authentique que seul l’art puisse générer. J’aime ouvrir cet univers de sensation où il suffit d’un simple regard pour sentir cette chance inouïe d’être en vie. Le destin a fait de moi un Malgache. J’en suis fier. C’est une chance formidable. Mes textes sont en Malgache. Mes poèmes sont en Malgache. Ils sont empreints de tout l’humain qui est en moi. J’ai vécu plus de la moitié de ma vie loin du pays. Mais vous savez, l’émotion est universelle et son monde est infini.

2. Comment vous est venue cette passion ?

Nous avons tous dans la vie des préoccupations différentes, des chemins différents, avec ou sans but précis. Mais nous avons, d’une manière consciente ou pas, le même souci : trouver l’équilibre. Après avoir été un rat des bibliothèques, dévorant des centaines de livres à la bibliothèque municipale de Tana, j’ai trouvé très tôt mon équilibre : la poésie et l’écriture. Depuis, je n’ai jamais cessé d’écrire. Mon style a évolué mais les fondamentaux sont toujours là : le paradoxe de l’amour et du bonheur, la vie tout simplement.

3. L’après-midi du dimanche 1er décembre vous organisez un événement, le choix du jour est-il particulier ?

J’ai consulté un «mpanandro» pour choisir cette date. Pour une fois, je souhaitais organiser ça plus tôt dans la journée. Donc, seul le dimanche semblait intéressant. Ce créneau horaire arrangerait également ceux qui n’habitent pas à Paris intra-muros.

4. Takalo Hasambarana tel est le nom de votre événement, pourquoi cet intitulé, que signifie t-il ? quel sera le programme de cet après-midi là ?

Takalo Hasambarana est un spectacle poétique et musical. Littéralement, cela veut dire « Echange Bonheur ». Dans un monde où le quotidien nous fait subir la dictature du court-terme, cet événement se veut être ce moment privilégié de partage d’émotion et de détente. C’est l’alchimie des mots et des notes de musiques autour de mes textes.

Pour cette édition, je suis accompagné sur scène par Michel Randria, un guitariste professionnel d’une sensibilité rare, mais surtout un ami. D’autres artistes amis seront là également, mais ça, je garderais en surprise.

5. Vous faites un événement chaque année, quelle sera la particularité de celui-ci ?

Takalo Hasambarana est la 4ème édition du Nosin’ny Fitiavana Manonja. Cet événement est un enfant illégitime de la littérature et de la musique. L’équipe souhaite rester dans ce même concept. Cependant contrairement aux autres années où cela se passait dans une salle de Théâtre, cette année, l’événement sera dans un lounge privatisé. Bien sûr, on garde l’ambiance intimiste habituelle.

Ce jour-là également, c’est le jour de la parution de mon livre « Toraka Hasambarana ». Le public peut l’acheter sur place. C’est un livre éclectique sur le bonheur où j’ai donné libre court à mes émotions.

Rencontre avec l'artiste Arison Jaha à l'occasion de son événement de ce dimanche 1er décembre...
6. Un petit mot pour les lecteurs de Madaplus ?

Madaplus est le site Internet de référence pour les Malgaches vivant en France. C’est une chance formidable pour nous Malgaches d’avoir cette passerelle entre Madagascar et la diaspora. Ce site comme son nom l’indique est vraiment un plus pour les Malgaches. J’imagine que derrière tout ça, il y a beaucoup d’heures de travail. Je ne peux qu’être fier de ce genre de réalisation. J’encourage vivement.

Sinon, j’invite les lecteurs de Madaplus à ouvrir leur cœur et leur esprit à la vie. N'ayez pas peur d’être heureux ou rendre les autres heureux. Dans le film « Le cercle des poètes disparus », il y a une citation que j’adore : « Cueille dès maintenant les fleurs de la vie car la mort est si pressée que le frêle bouton qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé ». Effectivement, la vie n’attend pas. Et pour finir cette interview, j’aimerais offrir ces vers extraits d’un de mes poèmes :

« Iriako ho anao ilay afo tsy mba maty,
Manome ny fy iraikitra ao anaty.

Iriako ho anao ilay tsiro tsisy anarana,
Manjelatra fitia endrika hasambarana.

Iriako ho anao : fiainana sahaza,
Sy ireo etsetra kely mety tsy hovoalaza.»

Arison Jaha

L’Equipe Madaplus vous remercie pour vos réponses.
C’est moi qui vous remercie ! et rendez-vous le 1er décembre à 16 h ! Mandrapihaona !

couv_jaha_bd.pdf couv_JAHA_BD.pdf  (125.6 Ko)

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar