Interviews

Rencontre avec un pâtissier en vogue à Madagascar (interview exclusive par Madaplus.info)

Lundi 15 Juillet 2013

Rencontre avec un pâtissier en vogue à Madagascar (interview exclusive par Madaplus.info)
La pâtisserie c'est sa passion, il en a fait sa vie, son métier! Si vous ne le connaissez pas encore nous sommes heureux de vous faire découvrir ce chef pâtissier malgache qui fait de la pâtisserie "haute couture"!

Rencontre avec un pâtissier en vogue à Madagascar (interview exclusive par Madaplus.info)
1- Bonjour Hito, parlez-nous d'abord de vous, qui est Hito Tia Itrimo?

Je suis pâtissier de métier.
J'ai fait mes débuts à l'Hilton International Madagascar (actuel Carlton) en 1985, ayant ainsi gravi tous les échelons de la brigade cuisine et pâtisserie, jusqu'à obtenir le titre de Chef Pâtissier au sein de l’établissement.

2- Comment est né la passion pour la pâtisserie?

J'ai toujours aimé les gâteaux depuis mon enfance.
A l'époque, j'aimais confectionner nos beignets traditionnels et je m'amusais déjà à créer mes propres recettes, à ajouter mes touches personnelles.
J'ai toujours eu le bec sucré; la douceur, la tendresse, des qualités dans lesquelles j'ai aimé me réfugier étant petit.
Plus tard, j'ai intégré la brigade de cuisine d'Hilton Madagascar, j'ai en effet commencé en cuisine mais je n'ai pas eu le coup de foudre.
Puis, un jour, je suis tombé sur le Chef Pâtissier de l'époque en train de décorer des gâteaux, j'ai voulu lui donner un coup de main, il m'a appris à manier une poche à douille et j'ai commencer à décorer un gâteau. Là, j'ai eu le déclic.

J'étais habile de mes mains, ce qui m'a grandement facilité la tâche, du coup, je n'ai plus voulu lâcher et je voulais apprendre coûte que coûte, je l'ai alors suivi dans tous ses travaux de décorations. C'est comme ça que j'ai été attiré par la pâtisserie!
C'est assez drôle puisque j'ai d'abord appris à décorer avant même de savoir monter un gâteau. Par la suite, tout est allé très vite.

3- Quelle formation avez-vous fait pour arriver à un tel résultat?

C'est au sein même d'Hilton que j'ai été formé.
A l'époque, les critères étaient durs et stricts, il fallait très vite s'adapter à l"environnement de travail, arriver à enchaîner très vite et à suivre le rythme.
Puis, je suis très curieux de nature, je fais toujours beaucoup de recherches.


Rencontre avec un pâtissier en vogue à Madagascar (interview exclusive par Madaplus.info)
Il faut reconnaître que les Chefs, ceux qui nous servaient de maître à l'époque, ne voulaient pas toujours partager leur savoir faire librement.
Ils nous enseignent seulement ce que l'on a besoin de savoir.
Pour ma part, ça m'a demandé vraiment beaucoup d'investissement et de travail personnel
Je me suis beaucoup documenté.
Il fallait se débrouiller pour faire toujours mieux que le jour précédent, se dépasser pour aller plus vite et plus loin dans la hiérarchie.

4- Quel est votre parcours professionnel?

Pour mon parcours professionnel, il est assez long à raconter, je vous prie alors de bien vouloir trouver mon CV ci-après.

5- Avez-vous participé à des concours national, international depuis?

Au cours de ma carrière, j'ai en effet participé à plusieurs concours, puis , à d'autres que j'ai fini par organiser et juger.
Celui qui m'a le plus marqué, est le festival SALAMA 1989, duquel j'a gagné le premier prix de présentation.
Par ailleurs, l'année précédente, j'ai été sélectionné avec quelques autres membres de la brigade cuisine et pâtisserie pour participer au Festival d'Art Culinaire au Hilton Paris.

6- Pour la jeune génération qui aime votre travail, que leur diriez-vous? Est-ce un métier facile?

Pour moi, la Pâtisserie c'est le plus beau métier du monde.
Il n'est comparable à aucun autre.
C'est un travail à la fois dur et gratifiant.
Il demande des sacrifices, c'est en cela que le métier prend tout son sens.
Une bonne condition physique et une rigueur sans faille sont exigibles si l'on veut exercer ce métier.
C'est un métier d'une très grande qualité : communication, partage, ordre, organisation, précision et maîtrise de soi, autant de critères qui font de la pâtisserie une profession à grandes responsabilités.
Chaque jour doit être une performance, faire toujours mieux que le jour précédent, se dépasser sans cesse, et puis, être là, être présent , être pleinement conscient à chaque geste effectué.
Il faut être curieux, aimer la recherche, c'est comme ça qu'on alimente la créativité.
A chaque tour de main, il faut sentir vivre la préparation.
Le plus important, comme dans toute chose qu'on entreprend, c'est l'amour. Il faut aimer ce métier et aimer faire plaisir aux gens.

7- Le métier de pâtissier fait-il vivre à Madagascar? Quelles peuvent être les contraintes au pays?

A la base, c'est un métier de bouche. Le marché est encore peu exploité et très ouvert. On observe un net progrès dans ce secteur, mais il s'agit plus d'une évolution quantitative que qualitative. Cela se confirme avec la prolifération considérable des "pâtisseries de quartiers". C'est un phénomène qui a à la fois une portée positive d'une part, puisqu'il s'accompagne d'un véritable engouement public, on consomme bien plus de gâteau aujourd'hui qu'il y a 5 ans.
Par contre, la qualité n'est pas toujours respectée, voire pas respectée du tout. Comme il s'agit d'une "consommation de masse", les techniciens qui s'y prêtent veulent s'adapter au pouvoir d'achat local.

Malgré et grâce à ce phénomène, on découvre la pâtisserie et on veut apprendre à l'apprécier à sa juste valeur.
Aujourd'hui dans les mariages et autres grands événements, le gâteau est devenu le clou du spectacle, la pièce maîtresse.
Les gens ont envie d'un "gâteau bijou".

Un important travail de créativité est fait autour de "cet objet", on le façonne comme une joaillerie, un vrai bijou.
Notre démarche est d'ailleurs d'introduire la notion de "Pâtisserie Haute Couture" dans le milieu.
Elle allie finesse, sophistication et originalité; la "pâtisserie haute couture" se conçoit comme une oeuvre d'art, un bijou que l'on façonne avec des produits prestigieux.
Cela nécessite beaucoup de recherches et de travail, tant au niveau du goût que de la présentation. Ce sont toujours les détails qui font la différence.

Plus brièvement,
Certes, la pâtisserie est un métier qui fait vivre à Madagascar, cependant, comme dans n'importe quel secteur, on veut surtout pérenniser cette activité, pour y arriver, il faut vraiment se démarquer, imposer sa propre personnalité et apporter la touche qui fera toute la différence; ce à quoi on aspire.

8- Si on a envie de vous commander de la pâtisserie où peut-on vous trouver?

Nous avons un local sur Mahamasina, dans la montée vers Tsimialonjafy.
Pour l'instant, on y a notre laboratoire de production; nous fonctionnons ainsi à la commande.
Cependant, nous projetons d'ouvrir une boutique dans les prochains mois qui viennent, le lieu reste encore secret mais nous ne manquerons pas de le faire savoir.

9. Ca c’est une bonne nouvelle Hito ! on vous souhaite bon vent pour ce projet ! Dernière précision avant de nous quitter, lors de notre entrevue vous avez parlé de vos filles, des passionnées de pâtisseries également…

Oui ! elles s’appellent Koloina Hito Itrimo et Kanto Hito Itrimo, elles ont respectivement 22 et 19ans.
Elles travaillent déjà beaucoup en pâtisserie. Elles sont pratiquement ma relève.

Merci Hito et à très bientôt!!

Je réitère encore mes infinis remerciements à l’Equipe Madaplus.info pour la considération que vous portez à mon égard et surtout à mon métier.

Rencontre avec un pâtissier en vogue à Madagascar (interview exclusive par Madaplus.info)
Son CV :

Hito TRIMOSON
Expert Pâtissier
49 ans
3 enfants ( age 22 – 19 – 12 )
Adresse: Mahamasina

Tel: 034 74 229 88 / 034 74 229 22
Email: hitodirect@ymail.com

Hito Tia Itrimo
CURSUS PROFESSIONNEL

ANNEE FONCTION

2010 - 2012 - Consultant et Formateur auprès de différentes chaînes de pâtisseries locales

- Co- Fondateur de l'enseigne de Pâtisserie Haute Couture « Le CHOIX by Hito »
2005 - 2010 Membre du personnel Administratif et Technique du Consulat Général de
Madagascar à Saint Denis La REUNION
1996 - 2005 Propriétaire et Gérant de 3 locaux de vente de pâtisserie à Antananarivo 101
1994 - 1996 -Co-gérant propriétaire de 2 locaux de vente en pâtisserie « La Marquise »

-Premier promoteur malagasy des magasins de vente en pâtisserie à Madagascar
1992 - 1994 Chef Pâtissier à l' Hotel Hilton International Mersin - Turquie
1990 - 1992 Expert du BIT – Formateur de Formateurs – Enseignant permanent à l' INTH
1989 - 1990 Chef du service Pâtisserie à la SOFITRANS au service « Outside Catering »
1988 - 1989 Premier Chef Pâtissier malagasy à l' Hotel Hilton International Madagascar
1985 - 1988 A gravi tous les échelons au sein de la brigade cuisine et pâtisserie au Hilton

International Madagascar

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

1988 Participation au Festival de l'Art Culinaire malagasy au Hilton Paris FRANCE
1989 Premier Prix de la meilleure présentation au SALAMA édition 89
1990 Organisateur et Responsable de la pâtisserie au 3ème Jeux des Iles de l'OI
1992 Organisateur et Jury de plusieurs concours des meilleurs pâtissier de Madagascar
1994 Consultant et Formateur de plusieurs chaînes d'hôtellerie et pâtisserie à Madagascar-aux Comores et au Kenya
1988 Formateur des pâtissiers du Palais d'Etat d'Iavoloha
1980 - 1987 Membre permanent de la Jeunesse Croix Rouge malagasy
1978 – jusqu'à Ceinture noir - 5ème dan en Karaté style SHOTOKAN

maintenant

PUBLICATIONS– PRIX – BREVETS

2005 Médaille d'Or FEBP par la « Foundation for Excellence in Business Practice » Suisse

https://www.facebook.com/hitotia.itrimo https://www.facebook.com/hitotia.itrimo

N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar