Alerte Infos

Retour à la normale pour les vols internationaux à Madagascar

Lundi 1 Septembre 2014

Depuis le mardi 26 août 2014, des personnels au sol d'Air Madagascar empêchaient les vols Air France et Corsair International d'atterrir à l'aéroport d'Antananarivo-Ivato, protestant contre l'inscription de leur compagnie sur l'annexe B de liste noire européenne qu'ils imputent aux autorités françaises.

Après l'intervention du ministre des Transports malgache, Ulrich Andriantina, le jeudi 28 août, la justice a été saisie pour "ordonner l'accueil des aéronefs par les agents d'Air Madagascar et la reprise des services convenus avec les compagnies étrangères", indique la Tribune de Madagascar. Ce samedi 30 août, un vol d'Air France en provenance de Paris a ainsi pu atterrir normalement sur le tarmac malgache. De son côté, Corsair assure qu'une partie de l'assistance des vols est désormais "assurée par le staff d'Air Madagascar", rapporte France Mayotte Matin.

"Tout s’est bien déroulé, l’avion a été posé dans la nuit" : voilà ce que pouvait affirmer Air France concernant un vol ayant décollé ce samedi 30 août de Paris pour atterrir à l’aéroport d’Ivato. Signe que les choses commençaient à rentrer dans l’ordre pour les compagnies françaises après une semaine fortement perturbée par le mouvement de grève des personnels au sol d’Air Madagascar.

Dès le jeudi 28 août, le ministre des Transports malgache, Ulrich Andriantina, était intervenu pour rappeler que l’inscription d’Air Madagascar sur l’annexe B de la liste noire européenne n’était pas de la responsabilité française. "Nous en sommes responsables en raison des défaillances et négligences techniques, faute de moyens et de ressources financières. (...) Nous devons redoubler d’efforts pour résoudre ces problèmes", a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse. "Nous avons pris des engagements et donné notre assurance auprès de ces compagnies étrangères qu’Air Madagascar assurera les services contractuelles qui lui incombent", ajoutait-il.

En parallèle à ces déclarations, l’État avait décidé de mobiliser les forces de l’ordre "afin de sécuriser l’arrivée des vols internationaux à l’aéroport d’Ivato", indique l’Express de Madagascar. "Certaines personnes qui font partie des meneurs du mouvement du personnel d’Air Mada­gascar auraient été interdites d’accès à leur lieu de travail", complète le site d’information malgache. De son côté, France Mayotte Matin affirme que "les leaders du boycott ont été convoqués au tribunal pour qu’ils cessent de bloquer le matériel".

Inquiets des conséquences de cette grève pour la fréquentation touristique, l’Office national de tourisme de Madagascar (ONTM) et les opérateurs touristiques avaient appelé vendredi les syndicats d’Air Madagascar et les autorités compétentes "à trouver une issue à cette situation dans les meilleurs délais".

source : www.ipreunion.com
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar