Alerte Infos

SOFIA: L'ADN redonne sa dignité au citoyen

Lundi 30 Novembre 2015

VIE DE PARTI


Ne promettant rien de plus que ce qu’il peut donner à une population fatiguée d’entendre de vaines promesses et d’attendre un développement hypothétique, l’ADN (Arche de la Nation) séduit et convainc. Les demandes d’adhésion ont afflué dans la Sofia où le parti était en tournée la semaine dernière.

Bénédiction. C’est ainsi que les habitants de Sofia ont accueilli la semaine dernière la visite de la délégation de l’Arche de la Nation (ADN) conduite par son chef de file, Edgard Razafindravahy, dans leur région. Alors que les autorités centrales semblent passer leur temps à faire le tour du monde pour soi-disant trouver des financements qui, pour l’instant restent théoriques et n’ont aucun impact sur le quotidien de la population, l’ADN poursuit son périple au plus près de la base.

Après Betsiboka, l’équipe a atterri dans la région de Sofia, à Mampikony et à Port-Bergé plus précisément. C’est avec une joie non dissimulée que les habitants de ces deux districts ont accueilli les membres de la délégation venus leur rendre visite en dehors de la période électorale. Pour la première fois de son histoire, Sofia reçoit la visite d’un homme politique qui vient sans lui demander des voix et des votes en retour. Séduits par cette nouvelle approche de l’ADN et convaincus par la démarche du parti, ceux qui étaient venus aux réunions n’ont pas hésité à exprimer leur soutien à l’ADN.

Un développement participatif, inclusif partant de la base.

Se refusant à toute démagogie, les leaders du parti, tels que Naina Randriamananjara, le député Jaona Ratefiarivony et Tovo Rabemanantsoa ont mis en avant le pacte social que le parti libéral démocrate entend conclure avec la base. « Nous faisons le défi de soutenir chacun d’entre vous pour que vous puissiez, grâce à vos propres efforts, vous épanouir dans tous les domaines », ont-ils martelé.

Le développement à partir de la base et par les efforts de la base. Tel est le leitmotiv de l’ADN et de son chef de file. Une approche différente des partis traditionnels qu’ Edgard Razafindravahy n’a pas manqué de soulever. « Les hommes politiques vous promettent des choses, mais une fois au pouvoir, ils n’apportent rien », a-t-il rappelé.

C’est ainsi qu’il a invité les habitants de Sofia à prendre leur courage à deux mains et à prendre en main leur avenir. « Il est temps de dire que nous devons nous-mêmes prendre en charge notre avenir. Parce que si nous continuons à attendre l’Etat central et à espérer qu’il nous vienne en aide, nous continuerons à vivre dans l’extrême pauvreté dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui pour les cinquante cinq autres années à venir », a-t-il annoncé. « Nous sommes les seuls à savoir de quoi nos régions, nos districts et nos localités ont besoin pour se développer », n’a-t-il cessé de répéter.

Une politique sincère qui encourage les citoyens à se prendre en main

« Nous n’avons pas d’argent à distribuer à tout va, ou n’allons pas non plus faire des promesses qui ne seront pas tenues, mais nous allons vous accompagner dans le développement via nos expériences et nos connaissances. Je ne suis pas pressé par une quelconque échéance électorale. Mon seul souci est de vous aider. », a précisé le chef de file de l’ADN.

L’ADN se donne comme mission principale la formation des citoyens pour que ces derniers osent et aient le courage de prendre en main leur avenir. Sur le long chemin vers le développement que doivent emprunter les districts et les régions de Madagascar, il a promis : « l’ADN ne vous laissera pas seuls et refuse de vous laisser mariner dans de vains espoirs ».

Les réactions ne se sont pas fait attendre. « Comment adhérer au sein du parti ? Comment créer les sections du parti dans les différentes localités, des communes aux fokontany ? » Les représentants des populations présents aux réunions ont tous manifesté leur intérêt à intégrer le parti.

Reconnaissant les difficultés de la tâche qui attend l’ADN et son chef de file, un notable de Mampikony, du haut de ses 91 ans a donné, avant que l’équipe ne prenne le chemin du retour, la bénédiction traditionnelle. « Le chemin est long, et laissez-moi vous donner la bénédiction pour que vous réussissiez ce que vous entreprenez avec l’aide de Dieu », a-t-il conclu.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar