Alerte Infos

Saint-Denis - La police au chevet des jeunes en difficulté et les envoient en mission caritative à Madagascar

Lundi 19 Novembre 2012

Dix élèves du collège Montgaillard sont partis à Madagascar avec le CLJ pour venir en aide à une population en difficulté (photo D.R.).
Dix élèves du collège Montgaillard sont partis à Madagascar avec le CLJ pour venir en aide à une population en difficulté (photo D.R.).
Depuis douze ans, des policiers se sont installés au cœur du quartier du Chaudron (La Réunion) pour se rapprocher de la population. (source : clicanoo.re)

Au Centre de Loisirs Jeunes (CLJ), ses fonctionnaires exercent différemment leur métier en menant des actions de prévention auprès des jeunes en difficulté.

"L’oisiveté, l’illettrisme, le chômage, les difficultés familiales sont le terreau de la violence. En étant sur le terrain, auprès des jeunes, nous répondons combativité, créativité, solidarité". Le commissaire divisionnaire Jean-François Lebon, directeur adjoint de la direction départementale de la sécurité publique, est particulièrement investi dans cette action de prévention. Et pour cause, il préside l’association loi 1901 du centre loisirs jeunes de la police (CLJ).

Loin d’être une colonie de vacances, le CLJ est un lieu de rencontre situé au cœur du Chaudron. Chaque jour, des policiers y accueillent des jeunes en difficulté. Le gardien de la paix Gilbert Simitambe, le brigadier-chef Fabrice Aimé et l’adjoint de sécurité, Emmanuel Laroche, ont quitté l’uniforme pour mieux tendre l’oreille. "Les jeunes viennent vers nous, ils nous parlent de leurs problèmes. On leur propose des solutions, on les oriente vers des associations". Les policiers deviennent des grands frères bienveillants que l’on vient consulter pour leur sagesse. "On va détecter des problèmes, faire passer des messages incessants, aider des gens". Parallèlement à cette présence quotidienne, le CLJ mène des actions ponctuelles : tournoi de sport, action de prévention dans les établissements scolaires et pour certains jeunes en décrochage scolaire, un vrai projet leur est proposé.

Ainsi, chaque année, une dizaine d’adolescents en difficulté partent pour Madagascar, à la rencontre d’une population dans le besoin. "L’idée, c’est de produire un choc, qu’ils se rendent compte de ce qu’est véritablement la misère, et qu’ils apprennent à aider. À long terme, avec le recul, ce voyage leur apporte beaucoup", explique Jean-François Lebon.

Pendant deux semaines, ces dix jeunes gens aident à construire une maison d’accueil à des sans-abri. Ils participent aux tâches agricoles et mènent une véritable action sociale. Les adolescents sont revenus de Madagascar avec quelques centaines de photos de leur périple. Celles-ci devraient donner lieu à une exposition prochaine dans le hall du commissariat Malartic. Pour montrer au grand public, cette autre facette de la police

F.S.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar