Alerte Infos

Secteur minier malgache : réformes en cours

Mercredi 25 Mai 2011

Echantillon de minerai au SIMH...
Echantillon de minerai au SIMH...
L’institution de la Chambre des Mines fait partie des réformes en cours dans le secteur minier.

Après le Salon International des Mines et des Hydrocarbures (SIMH), les activités des opérateurs miniers sont devenues beaucoup plus visibles et plus compréhensibles pour le public. D’autre part, suite au SIMH, des petits exploitants miniers ont manifesté leur frustration quant aux objectifs du salon.

Ainsi, la Chambre des Mines a été instituée officiellement le 20 janvier 2011, à l’issue d’une Assemblée Général Extraordinaire de ses membres. A l’origine, l’entité créée en 2008 s’appelait Association pour la Promotion de l’Investissement Minier à Madagascar (ASPIM).

Désormais érigée en Chambre des Mines, elle compte pour l’instant 13 membres parmi lesquels figurent de grandes entreprises du secteur. Le Conseil d’administration provisoire comprend en effet Rio Tinto QMM – Qit Madagascar Minerals à la Présidence, Dynatec Madagascar S.A. à la Vice-Présidence, tandis que le Secrétariat est assuré par Tanety lava Sarl. et le poste de Trésorier par Toliara Sands Sarl.

Concernant ses attributions, la Chambre des Mines a pour « objet d’encourager, de promouvoir et de protéger les investissements miniers à Madagascar dans le strict respect des exigences de la loi, tout en développant une bonne éthique professionnelle dans le secteur minier ».

En ce qui concerne les petits exploitants miniers, ils ont noté dans un communiqué de presse que la tenue du Salon International des Mines et des Hydrocarbures (SIMH), bien qu’excellente, n’a pas permis aux entreprises de leur envergure d’être visible. Ce salon a favorisé les grandes entreprises déjà puissantes, exprime en résumé le communiqué.

Les petits exploitants miniers demandent ainsi à l’Etat de réglementer de manière rigoureuse les activités du secteur, notamment en éradiquant de manière stricte les trafics de toutes sortes. De plus, ils souhaitent bénéficier d’une subvention de leurs activités.

En effet, les taxes et autres redevances multiples se présentent comme des charges que ne peuvent supporter leurs entreprises. La simplification des formalités s’inscrit également dans la demande de ces petits exploitants miniers.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar