Mada en 1 clin d'oeil

Semaine du 15/11

Jeudi 18 Novembre 2010

TOP SECRET

A SUIVRE

LES LAURIERS DE L’HEBDO

A L’INDEX

A L’EMPORTE-PIECE


TOP SECRET

JUSTICE EN VISIOCONFERENCE

Ce qui devait être une première a capoté. L’audition de témoins en visioconférence n’a pas répondu aux attentes. Au moins une cinquantaine de témoins ont été abonnés absents. L’entreprise a permis d’occulter de hautes personnalités impliquées à tort ou à raison dans l’affaire Mamodtaki . Comme la salle était interdite, la question se pose sur la légalité d’une audience « secrète ».

TOLIARA EN EFFERVESCENCE

Toliara n’a pas été insensible au (grand) retour de Thierry Raveloson. En délicatesse avec son oncle d’Amiral, puis avec Ravalomanana, Thierry a été triomphalement accueilli dans la capitale du Sud dont il a été le PDS nommé par Ravalomanana avant le clash. Son mouvement « En avant Toliara » risque de se dénommer à terme, « En avant Madagascar ». il y a eu un précédent.

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

Des ex-ministres prometteurs semblent se retrouver dans les oubliettes de l’histoire. On connaît les capacités de rebond de Gilbert Raharizatovo, ancien ministre de la Culture, ou de Alain Andriamiseza, ancien ministre de la Pêche, mais on attend le retour de leurs mouvements dans le grand cirque de la politique politicienne.

A SUIVRE

LES GRANDS PROJETS

Les grands projets annoncés en fanfare lors du show politique d’Andry Rajoelina au Palais des Sports seront suivis à la loupe. Le complexe culturel d’Antsonjombe accuse déjà un « léger » retard de quelques mois. Antananarivo attend le tramway depuis Patrick Ramiaramanana. Mahajanga attend la méga cimenterie en pensant à la cimenterie d’Amboanio. Ce sont les financements qui rejettent comme un doute.

LA SUITE AMERICAINE

On savait que les Américains ont de la suite dans les idées. On attend la suite de la dernière visite de leur secrétaire d’Etat-adjoint aux Affaires africaines. Une telle personnalité ne se déplace pas dans un pays (pour l’instant) au ban de la communauté internationale. Il y a anguille sous roche derrière ce qui semble être une dernière tentative pour empêcher l’irréparable. Et si Madagascar réussissait ses élections ?

FETISON ANDRIANIRINA
Enfin en prison !

Le leader de la mouvance Ravalomanana, Fetison Andrianirina, fait connaissance avec la prison. Pour avoir incité la tenue d’une réunion interdite et provoqué des actes de vandalisme et autres atteintes à l’ordre public. Il est trop tôt pour supputer les éventuelles réactions à l’emprisonnement d’un leader politique, mais on s’interroge toujours sur notre manie de la détention préventive. Le jugement est pour le 23 novembre. On voit mal une personnalité publique fuir les tribunaux, surtout que, pendant toute la crise, il n’a rien fait d’autre que courir vers la prison. Il a fini par y atterrir.


Monja Roindefo
Vague à souhait

L’ancien Premier ministre persiste et signe quant à son projet de tenir meeting à Tana, autorisation officielle ou non. Il affirme avoir tout préparé pour occuper le Stade Malacam et, dans toutes ses interventions publiques, il fait sentir qu’il ne reculera devant rien et ira jusqu’au bout. L’emprisonnement de Fetison Rakoto Andrianirina l’a sans doute obligé à mettre de l’eau dans son vin. Monja Roindefo communique que le meeting se tiendra finalement sur ce qui lui semble un terrain vague d’Ankorondrano. Oubliant qu’n matière de manif, il n’est pas de terrain vague qui tienne.

Alian Ramaroson
En toute transparence

Pourtant très médiatique, Alain Ramaroson, président de la commission de sécurité de la HAT, n’est pas très chaud pour des interviews non balisées. Pour Ao Raha, édition du 9 novembre, il a dérogé à ses habitudes et répondu sans fard à des questions qui aurait pu fâcher. Ainsi, le journaliste Faralala lui a demandé pourquoi son nom est souvent évoqué dans des affaires de kidnapping ou de vols de voitures. Réponse : sous la dernière administration, on m’a déjà accusé de détention d’armes et de recrutement de mercenaires. Sans commentaires.

LES LAURIERS DE L’HEBDO

DIAM’S
Joie explosive

Une bombe, mais pas sexuelle. Aucun Russe n’aurait misé un Kopek sur le retour de Diam’s à Madagascar. Les sceptiques ont eu tort. Diam’s a enflammé le Palais des Sports, selon l’expression consacrée. Elle a réconcilié un pays, et surtout, une jeunesse en crise avec la joie de vivre. On peut ergoter sur les chansons de Diam’s et sa chorégraphie, mais la belle jeunesse qui a vibré sur ses rythmes prouve bien que la musique n’a pas de patrie. Beaucoup supputaient, mercredi, une annulation du spectacle. L’affaire du Stade Malacam y était pour quelque chose. Diam’s a prouvé que la musique adoucit les mœurs.

A L’INDEX

Paul Rabier
Le prix du silence

Quand les bleus ont terminé leur Mondial 2010 dans les conditions que l’on sait, leurs responsables à tous les niveaux se sont exprimés sur le comment et le pourquoi du scandale. Par respect du publique qui, in fine, paie leur prestation. Pour un sportif, c’est un point d’honneur que de ne pas fuir les questions gênantes. Alors, à Madagascar, pays de footeux par excellence, mais en tête de peloton mondial de la pauvreté, c’est tout de même un devoir pour un responsable recruté à prix d’or que d’expliquer pourquoi on perd et qu’est ce qui est proposé pour renverser la vapeur. Il est payé pour cela. Et un hôtel quatre étoiles comme résidence permanent, vaut bien cela.



A L’EMPORTE-PIECE

QUOI DE PLUS NATUREL ?

Cela n’a pas raté. Devant un immense public, Jao Jean, ex-député d’Antsohihy, homme à verbe haut, a exigé qu’Andry Rajoelina se présente à l’élection présidentielle. Devant la formidable campagne de communication sur les projets présidentiels, rien de plus normal. Sauf que ce serait, pour un président, se dédire. Ce ne serait pas la première fois que nos présidents de dédiraient. Alors pourquoi Andry Rajoelina ferait-il scandale ? L’argumentaire tient la route. Il promet de ne pas se présenter pour faciliter une sortie de crise. On lui oppose le dédain. Il peur bien se rétracter. Où est le problème ?

QUELQUES MILLIONS DE PLUS

Les médecins fonctionnaires organisent une journée sans médecins pour faire aboutir leurs revendications salariales. En gros, deux millions d’ariary mensuels par médecin. C’est énorme quand le salaire est en sus, les millions supplémentaires étant des indemnités. Une période de vache maigres ne permet pas que certaines s’engraissent plus que de raison. Surtout que la grève se fera au détriment des malades que les médecins ont fait serment de soigner, crise ou pas crise. Il ya eu des précédents, mais on n’a pas fait le décompte des morts ou des douleurs collatérales. Il est temps. Debout les malades !

LE GRENOUILLE DE L’OVALE

Le rugby malgache persiste et signe. Il veut accueillir le Championnat d’Afrique des Nations (CAN) 2010 et va s’atteler à convaincre la confédération Africaine de rugby. Reste à savoir si cette dernière va suivre. Le CAN 2010 aurait dû démarrer le mardi 9 novembre au royaume chérifien, mais le Maroc a jeté l’éponge. Cela ne semble pas décourager. Le président de la fédération malgache de rugby affirme sans ambages ni complexe que Madagascar peut recevoir les matches. « Nous avons plus d’amoureux de l’ovale que l’Afrique du Sud ». Ils peuvent donc financer les quatre équipes des phases finales. Les dossiers sont déjà ficelés. Wait and see.

CE QUE POLITIQUE VEUT DIRE

Il faut l’entendre pour le croire. En pleine campagne référendaire, campagne politique par excellence, le Préfet de police oppose aux trois mouvances un texte interdisant les manifestation… politiques. Il y a néanmoins nuance. Les seules manifs autorisées sont celles des partis et associations légalement constitués en comités de soutien du « Oui » ou du « Non ». Comme les trois mouvances ne reconnaissent pas le référendum, elles sont donc exclues d’office du débat d’idées. On ne sait jusqu’à quand, pour l’instant. Il est vrai que les derniers développements du stade Malacam justifient la frilosité administrative.

MON AMI PIERROT

Pierrot Rajaonarivelo bascule dans l’opposition. Il est vrai que c’est une opposition en interne. Son Mouvement pour la Démocratie à Madagascar (MDM) milite pour le « Non » sans afficher qu’il est devenu anti-Rajoelina. De là à imaginer qu’il se prépare à la présidentielle, il n’y a qu’un pas. De toutes les façons, son camp est un des plus actifs sur la question de l’amnistie. L’arrivée de Tantely Andrianarivo comme éclaireur de l’Amiral, le soudain activisme dans les préparatifs d’accueil de Didier Ratsiraka ou les fractures de l’Arema fragilisent l’ami Pierrot. De Leader politique, il est en passe de devenir un électron libre. Libre, mais sans puissance.

Vola Rasoamanana

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar