Alerte Infos

Société civile : une conférence nationale en gestation

Mardi 24 Mai 2011

José Rakotomavo pense en effet que le consensus entre les malgaches ne pourra s’établir qu’à partir d’un véritable document de sortie de crise...
José Rakotomavo pense en effet que le consensus entre les malgaches ne pourra s’établir qu’à partir d’un véritable document de sortie de crise...
La CNOSC - Coordination Nationale des Organisations de la Société Civile - prévoit, avec d’autres entités de la société civile, de tenir une conférence nationale.

Elle procèdera pour cela à des rencontres au niveau des six anciennes provinces de Madagascar.
Rendre à la société civile son rôle et sa place comme acteur de la vie nationale fait partie des objectifs de ces rencontres.

Les organisations de la société civile dans les régions seront donc mobilisées.
Durant un atelier à Ankerana samedi dernier, la CNOSC dont fait partie Lalao Randriamampionona, Noro Andriamamoniarison, Serge Zafimahova, etc., le CDE - Centre pour le Développement et l’Ethique-, et d’autres fédérations d’associations se sont concertés sur les actions à mener.

La société civile en général, et la CNOSC en particulier, a perdu sa crédibilité lors des rencontres à Vontovorona l’année dernière. Elle avait été taxée de partialité durant sa conduite des discussions.
La société civile à Madagascar, de toute façon, se situe encore dans une phase d’apprentissage. La tenue de cette rencontre nationale sera donc capitale pour mener à bien ses actions.

José Rakotomavo, de la CNOSC , s’est prononcé sur la décision de la SADC - Communauté de Développement de l’Afrique australe- sur le cas malgache. Selon lui, aucune partie n’est satisfaite par cette décision, la Haute Autorité de la Transition (HAT) doit voir encore si les trois mouvances vont adhérer ou non à la feuille de route.

De leur côté, les trois mouvances ont encore leurs idées à exprimer, et elles le feront certainement à Gaborone (Botswana). Partant de ce principe, José Rakotomavo conclut donc que la rencontre du 6 juin 2011 sera émaillée de discussions et d’échanges d’idées, la feuille de route servant alors de document de base.

Les dispositions de la déclaration de la SADC selon lesquelles personne ne devrait constituer un obstacle pour la mise en œuvre de la feuille de route, ou encore la qualification de dernière rencontre de la réunion à Gaborone, ne sont pas vraiment considéré par le membre de la CNOSC.

José Rakotomavo pense en effet que le consensus entre les malgaches ne pourra s’établir qu’à partir d’un véritable document de sortie de crise, et compte sur cet entretien à Gaborone.
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar