Alerte Infos

Solidarité: aide aux enfants de Madagascar

Samedi 6 Décembre 2014

Pour l'inauguration de l'école Mansinandraïna, à Antsirabé, 250 enfants ont accueilli le Secours populaire avec une haie d'honneur. / www.madaplus.info
Pour l'inauguration de l'école Mansinandraïna, à Antsirabé, 250 enfants ont accueilli le Secours populaire avec une haie d'honneur. / www.madaplus.info
Roger Salvador, président du secteur de Lavelanet-Laroque-d'Olmes du Secours populaire français, a effectué un voyage à Madagascar. Il a fait partie d'une délégation dont la mission tournait autour de découvertes, de visites de structures, de rencontres, également faire le constat des travaux financés et effectués par le Secours populaire français.

Avec l'inauguration après travaux de l'école EPP Mansinandraïna, à Antsirabé, l'Ariégeois va vivre des émotions fortes après avoir reçu un accueil chaleureux de la part de Christiane et Jean-Michel, un couple de Carcassonnais qui s'investissent pleinement avec leur association, Les Enfants de Madagascar, partenaire du Secours populaire.

Une haie d'honneur de 250 enfants, devant les hautes autorités, des discours où les remerciements ont dominé, ça bouge intérieurement. Le lendemain, arrivée du container, matériel médical, livres pédagogiques, vêtements, animation dans les classes, distribution d'ardoises, craies, cahiers d'écriture, stylos et friandises. Les jours suivants, visites d'écoles rénovées par le SPF, la bibliothèque du collège de Belazao et son dispensaire raccordé à l'eau, etc., et le constat de projets nouveaux de rénovation à réaliser. La délégation a pris contact avec les «sans terre» et visité les maisons construites par le SPF pour le retour des paysans (42 familles), jumelé avec des aides adaptées afin de les stabiliser en milieu campagnard pour mener une vie normale en travaillant la terre. «Loin de son image de paradis tropical, Madagascar est un pays où la réalisation des droits de l'enfant reste lacunaire, constate la délégation. Les enfants malgaches doivent quotidiennement faire face à la pauvreté. Cette dégradation socio-économique met les enfants en situation de privation critique et viole leurs droits fondamentaux à travers le manque d'accès à la nourriture, à l'éducation et aux soins.»

Source : ladepeche.fr
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar