Alerte Infos

Sortie de crise à Madagascar : La conférence au sommet, ultime salut ?

Samedi 22 Juin 2013

Monseigneur  Odon Marie Arsène Razanakolona
Monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona
En attendant la fixation aléatoire de la nouvelle date de l'élection présidentielle, les regards sont fixés sur la tenue de la conférence au sommet organisée par le FFKM. (source : lexpressmada.com)

Elle s'annonce de plus en plus incontournable.

Quand est-ce que la CENIT va-t-elle annoncer la nouvelle date de l'élection présidentielle après le report décidé par le gouvernement ?

Pour le moment, c'est le statu quo, étant donné que la Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (CENIT) doit se concerter avec les Nations unies dans la fixation d'une nouvelle date. Ce qui est très hypothétique dans la mesure où, pour la communauté internationale, en général, et les Nations unies, en particulier, il n'est nullement question de report.

Pire, leur position reste immuable, en l'occurrence le retrait des trois candidats jugés irréguliers, à savoir Andry Rajoelina, Didier Ratsiraka et Lalao Ravalo­manana. Elles parleront peut-être report le jour où ces candidats acceptent de se retirer. Ce qui est peu probable à en juger les déclarations des trois camps. Seul Rajoelina avait accepté de se retirer si les deux autres candidats en font autant.

À Toliara, récemment, il a cependant acculé la communauté internationale de vouloir l'évincer car, il ne se laisse pas manipuler. Il a, ainsi, montré sa détermination à se présenter à l'élection présidentielle quelle que soit la position de la communauté internationale.

Celle-ci a maintes fois annoncé qu'elle ne reconnaitra pas les résultats de l'élection avec la participation des trois candidats incriminés. Il va sans dire que l'ensemble de la communauté internationale arrêtera tout soutien au processus électoral si les choses restent figées. Des robinets ont déjà été fermés au niveau de la CENIT, depuis quelques semaines.
Son président, Béatrice Atallah, a révélé que l'acheminement des neuf millions de cartes électorales s'est arrêté au niveau des régions et que l'impression des bulletins uniques prévue en Afrique du Sud a été suspendue, alors que l'Imprimerie nationale a avoué son incapacité de venir à la rescousse pour le temps imparti.

En bonne voie

Didier Ratsiraka avait annoncé lors du congrès de l'Arema, tenu le 8 juin, que la communauté internationale aurait dû sanctionner la Cour électorale spéciale et non les candidats soumis à sa décision. Quant à Lalao Ravalomanana, elle ne se sent pas du tout concernée par l'exigence des médiateurs de la crise.
Les positions sont, donc, inflexibles de part et d'autre bouchant pratiquement l'issue de la crise à travers l'organisation de l'élection. Entre-temps, le Conseil des églises chrétiennes (FFKM) a peaufiné la préparation de la conférence au sommet censée réunir les quatre cadors de la crise.

L'idée fait son petit bonhomme de chemin. La date retenue serait le 4 juillet et, sauf changement, elle se tiendra à Antananarivo. Des indices laissent supposer que la tenue de cette conférence est en bonne voie. Selon certaines sources, Rajoelina et Albert Zafy auraient eu un long entretien de plusieurs heures.
La proposition de l'ancien Président, qui s'est vu doter d'un nouveau 4x4 par la Transition, de passer d'abord par un référendum constitutionnel devrait figurer parmi les solutions à discuter. En outre, la récente décision du Conseil des ministres de fixer les avantages et droits des anciens chefs d'État ressemble à un signe préalable d'une entente pour permettre la tenue de la conférence dans une atmosphère cordiale et détendue.

Il reste un point à régler et qui a toujours été le point d'achoppement de toute solution de sortie de crise, en l'occurrence le retour de Marc Ravalomanana. Exigé par la Feuille de route, il n'a jamais pu être réalisé. Cette fois, il semble inévitable sinon il manquera un côté au carré et c'est le plus long.

Le FFKM s'y attèle et cherche tous les moyens pour qu'il se concrétise étant donné que ce sommet pourrait être celui de la dernière chance avant que le pays ne sombre dans l'abîme. En tout cas, le FFKM a une occasion de réussir là où toutes les médiations ont échoué. Ainsi soit-il.

Herisetra
N.R.

Nouveau commentaire :

Alerte Infos | Insolites et le-saviez-vous ? | Interviews | Communiqués | Photos galeries | Bons plans | Questions-Réponses | Vaovaom-piangonana | Recettes malgaches | Tout sur Air Madagascar | Contact | Chronique | Misy raha ao | Voyages, Tourisme à Madagascar | Mada en 1 clin d'oeil | Lu sur le Net | Codes promos | Mada infos régions | Soirées | Tv Gasy | Web radio | Vos agendas soirées et événements ici ! | Courrier des femmes | PPN | A la une | APFMada : Association "Agir pour les femmes à Madagascar" | Journal Télévisé RTA - Madaplus | Associations | Sponsors et partenaires du Big Mada White - Nuit Blanche 2016 | Retrouvez : infos et Communiqués Air Madagascar